Joseph L

 

Joseph Leo Mankiewicz (1909-1993). Il est né en Pennsylvanie. Ses parents sont des immigrés allemands. Après ses études universitaires, il est envoyé à Berlin par son père. Sur place il se passionne pour le théâtre et le cinéma, il est employé par la firme UFA pour traduire les écrans de textes qui présentent l’action au temps du muet. A la suite d’une indélicatesse, il quitte Berlin et se réfugie à Paris. Son frère, qui est un scénariste de haut niveau (Citizen Kane), lui demande de le rejoindre à la Paramount où, il est chargé des sous-titres, puis des scénarios de comédies. Il rejoint ensuite la MGM pour le même travail puis il devient producteur. A la suite d’une brouille avec Louis B. Mayer, il quitte la MGM pour la 20th Century Fox au moment où Lubitsch gravement malade doit abandonner le tournage du film : Le château du dragon et il s’en voit confier la réalisation en 1946. On lui doit prés de 70 scénarios. Il dirigera 20 films : Quelque part dans la nuit, Un mariage à Boston, L’aventure de madame Muir avec Gene Tierney et Rex Harrison, L’évadé de Dartmoor avec Rex Harrison, Chaîne conjugales pour lequel il aura deux « Oscar » en 1949pour le scénario et la mise en scène, La maison des étrangers avec Edward G. Robinson, La porte s’ouvre avec Richard Widmark, Eve avec Bette Davis pour lequel il obtient à nouveau, les deux mêmes « Oscar », On murmure dans la ville avec Cary Grant, L’affaire Cicéron  un film d’espionnage avec James Mason et Danièle Darrieux, Jules César avec Brando, La comtesse aux pieds nus avec Bogart et Ava Gardner, Blanches colombes et vilains messieurs avec Brando et Sinatra, Un américain bien tranquille, Soudain l’été dernier avec Elizabeth Taylor, Cléopâtre avec Burton et Taylor, Guêpier pour trois abeilles avec Rex Harrison, Le reptile avec Kirk Douglas et Henry Fonda, Le limier avec Michael Caine est son dernier film en 1972. Il a ensuite totalement abandonné le cinéma.

Son cinéma n’est pas un cinéma d’action, mais un art où les dialogues et les rapports entre les personnages sont essentiels. Il s’est essayé à tous les genres : espionnage, comédie musicale, péplum, western.

Son plus mauvais souvenir est Cléopâtre où il est appelé en urgence pour sauver le film contre une belle rémunération, cela lui prendra 3 années, de 1960 à 1963, le montage a ensuite été supervisé par Zanuck et Mankiewicz désavoua ce montage.

Il était victime d’un tel stress en tournage que ses ongles se fendaient et on l’a toujours vu avec des gants blancs.

Il a été membre du jury de Berlin en1983.
Il est le premier américain à obtenir l’ordre du mérite italien pour le remercier d’avoir tourné 4 films en Italie.