Jacques Audiard

(1952). Il est né à Paris, son père est le génial scénariste et dialoguiste Michel Audiard. Il commence des études de Lettres en Sorbonne mais ne va pas au bout et préfère aller vers le cinéma en devenant assistant réalisateur sur 4 films, il s’intéresse également au montage et écrit des scénarios, il sera très bon dans ce rôle de scénariste ( Le professionnel, Mortelle randonnée), avant d’écrire ses propres scénarios, il en a écrit plus de 20 au total. Il commence à tourner en 1994 : Regarde les hommes tomber avec Trintignant,Yanne et Kassovitz et c’est une réussite qui lui vaut le « César » de la meilleure première œuvre (200.000 entrées), il poursuit avec : Un héros très discret avec Kassovitz et aura Le prix du scénario à Cannes en 1996 (580.000 entrées), Sur mes lèvres avec Vincent Cassel il obtiendra le « César » du meilleur scénario à Cannes en 2002 (600.000 entrées), De battre mon cœur s’est arrêté avec Romain Duris et Niels Arestrup obtiendra 8 « César » à Cannes en 2006 (1.300.000 entrées), Un prophète avec Niels Arestrup et Tahar Rahim qui aura le grand prix du jury à Cannes en 2009 et 9 « César » en 2010 (1.300.000 entrées), De rouille et d’os avec Marion Cotillard et aura 4 « César », mais rien à Cannes (Prés de 2.000.000 d’entrées), Deephan avec des acteurs totalement inconnus du grand public, il aura la Palme d’or à Cannes en 2015 (600.000 entrées).

Il a fait partie du jury de Venise en 2002.

Il tourne peu, mais chacune de ses réalisations sont très différentes et d’une qualité extrême.