Jean Mamy

 

Jean Charles Mamy (1902-1949). Il est né à Chambéry. Il est d’abord régisseur et acteur de théâtre. Au cinéma il sera monteur puis acteur avant de devenir réalisateur en 1932 en tournant : Baleydier sur un scénario de Prévert avec Michel Simon, ce film a totalement disparu. Puis il tourne : Bal d’Apaches en 1932, Le client du numéro 16 en 1933, Le chemin du bonheur en 1933, L’empreinte sanglante en 1934,  les deux blondes. C’est un homme de gauche et franc-maçon qui, déçu par la capitulation de 1940, se lance à corps perdu dans la collaboration écrivant des pamphlets antisémites appelant au meurtre sous le nom de Paul Riche. Sa dernière réalisation, en 1943, est un moyen-métrage : Forces occultes qui est un brûlot antisémite antiparlementaire et contre la franc-maçonnerie. Il sera arrêté à la libération en 1944, jugé en 1948, il reconnaît son implication dans l’arrestation de résistants par la gestapo. Il sera condamné à mort et fusillé le 29 mars 1949.