Max Linder

Gabriel Leuvielle (1883-1925). Il est né en Gironde à Saint Loubés. Ses parents sont vignerons, ils seront victimes du phylloxera comme dans toutes les vignes de France, ils partent alors chercher fortune aux USA et laissent leurs enfants à leurs grands-parents maternels. Après ses études secondaires, il entre au Conservatoire de Bordeaux, mais en sera exclu après s’être disputé avec un professeur, (il tentera plus tard d’entrer dans celui de Paris, mais sera recalé 3 fois). Il continue cependant sa carrière de comédien sous le pseudonyme de Max Linder en 1904 (un nom pris au hasard dans Bordeaux), l’année suivante il monte à Paris et joue à l’Ambigu et aux Variétés avant d’être appelé par Pathé pour faire du cinéma (avec un contrat de 150 films en 3 ans), il devient scénariste puis acteur et réalisateur (il tourne alors un film par jour !). Il figure dans prés de 500 films dont il ne reste qu’à peine une centaine, il en a réalisé plus de 100 et scénarisé une centaine. Il a été le premier acteur/réalisateur. Comme c’était au temps du muet, il apportait une très grande attention à la musique qui accompagnait ses films. La guerre interrompt sa carrière, il part au front où il est gazé et réformé. En 1916, il va mieux et il part aux USA avec un contrat de 12 films dont il ne tournera que 3 avant de tomber malade. En1919  il retourne travailler aux USA, mais tombera à nouveau malade. Son personnage « Max » au cinéma est apparu en 1910, il a été la première vedette internationale. Il tentera cde se suicider en 1924 et sera sauvé de justesse. Il part alors en Autriche, mais sa santé mentale est altérée et il se suicide le 31 octobre 1925 avec sa dernière épouse qui avait 20 ans (Qu’il avait connu quand elle avait 16 ans, en 1923), leur fille sera l’objet d’une bataille juridique entre les deux familles. Chaplin, en signe de deuil envers celui qu’il admirait, a fermé ses studios pendant 1 journée.

Le cinéma qu’il avait crée à Paris, porte toujours son nom.

Il est impossible de citer la totalité de ses films, il y a en particulier L’obsession de l’équilibre, son premier film en 1908, l’immense série des « Max, Sept ans de malheur en 1921, Soyez ma femme en 1921, L’étroit mousquetaire en 1922 (certainement sa plus belle réussite), Chevalier Barkas en 1925 et ce sera son dernier film.

Il a inspiré tous les grands acteurs comiques de tous les temps (Lloyd, Chaplin, Keaton…).