Fernandel 

            Fernand Joseph Désiré Contendin (1903-1971). Il est né à Marseille, son père est comptable (Mais il tâte aussi de la chanson) et sa mère comédienne. Un des acteurs comiques français le plus appréciés des spectateurs. Il a commencé comme comique troupier. On dit que son pseudonyme vient de sa belle-mère qui parlait de son « Fernand d’elle ». La plus célèbre dentition du cinéma, il tourne son premier film en 1930 : Le blanc et le noir, son dernier : Heureux qui comme Ulysse en 1969. Il tournera surtout des films comiques, mais il fera également de belles compositions dramatiques comme dans : Le voyage du père.

            On le voit dans :Angèle, Le schpountz, Regain, Fric-frac, François 1° (On se souvient du supplice de la chèvre !), Ignace (Avec une célèbre chanson), Barnabé (Idem), Simplet (Idem), L’auberge rouge (Où il campe avec génie le moine), Ali Baba et les 40 voleurs, Le tour du monde en 80 jours (où il tient un petit rôle de cocher), La vache et le prisonnier (Film culte à voir en noir et blanc et surtout pas en version colorisée horrible), La cuisine au beurre (Avec Bourvil, un choc culturel Nord/Sud), et bien sûr tous les : Don Camillo (Le petit monde a attiré prés de 13 millions de spectateurs !).

Il a tourné un nombre énorme de films (Plus de 120) qui ne sont pas tous bons, mais dans le lot, on trouve son plaisir assez largement.