Claude Lanzmann

Claude Lanzmann

 

(1925-2018). Il est né à Bois-Colombes. Ses parents et grands-parents sont originaires de l’Est. Il est adolescent en plein dans la 2° guerre mondiale et connaît l’antisémitisme. Il sera un résistant communiste très actif. Après la guerre, il fait des études supérieures de Lettres mais échoue à l’entrée de Normale Sup’ et s’inscrit en philo à la Sorbonne. En 1947, il part en Allemagne pour se perfectionner en philosophie et étudier « in situ » le peuple allemand après la guerre, il sera, un temps, enseignant à Berlin Ouest, mais des articles sur la persistance du nazisme, publiés en  Allemagne l’obligeront à quitter ce pays et ses fonctions. Il devient journaliste de France Dimanche au Monde en passant par France Soir et Elle. Il devient ami avec Sartre et Simone de Beauvoir (dont il sera le compagnon jusqu’en 1959) et collabore à la revue des Temps Modernes dont il était toujours le directeur à son décès. Il a été au centre de nombreuses polémiques politiques, philosophiques et aussi dans le domaine des faits divers.
Au cinéma il a fait œuvre de documentariste avec en 1972 :Pourquoi Israël, une suite d’interviews et de paysages israéliens, Shoah en 1985 où il donne la parole à de nombreux rescapés de l’holocauste ainsi qu’à leurs bourreaux allemands (Dont certains ont demandé à être payé pour témoigner) et à des témoins directs tout en montrant les lieux où ont été perpétrés ces crimes, ce film dure plus de 10 heures et a nécessité 12 ans de préparation, c’est une commande de l’état d’Israël, il aura un César d’honneur en 1986. N’ayant pu y mettre tous ses témoignages, il venait de sortir une suite le 04 juillet 2018 : Les quatre sœurs (quatre témoignages directs sur l’holocauste) et il est décédé le lendemain. Tsahal en 1994 Un vivant qui passe en 1997, Sobibor en 2001l’histoire terrifiante de la révolte d’un camp d’extermination qui a permis à de nombreux prisonniers de fuir, les autres seront massacrés, Lights and shadows en 2008, Le rapport Karski en 2010 l’histoire du polonais qui a, le premier, révélé aux alliés l’existence de camps de la mort (Karski était déjà présent dans Shoah), Le dernier des injustes en 2013, l’interview d’un haut fonctionnaire juif de  Vienne qui négocie le sort de ses compatriotes avec Eichmann puis devient « Doyen » dans un camp d’extermination, Napalm en 2017, un film sur la Corée du Nord, Les quatre sœurs en 2018 est son dernier film.