Olivier Marchal

(1958). Il est né à Talence. Ses parents sont pâtissiers. A l’école il s’initie au théâtre avec passion et dévore la littérature et les films policiers. Il souhaite devenir « flic » et passe, avec succès, le concours d’inspecteur et il est nommé à Versailles. Il quitte ce poste pour intégrer les R.G. puis la police judiciaire. Sa copine de l’époque (Michèle Laroque) l’incite à devenir acteur et il suit, le soir, des cours d’arts dramatiques et obtient son premier rôle dans : Ne réveillez pas un flic qui dort (Avec Delon) en 1988, il tournera encore dans : Profil bas en 1993 avant de quitter la police en 1994. Il entame alors une carrière d’acteur qui dure toujours. Il se lance dans la réalisation à la TV avec des séries et des courts-métrages  dés 1993. Son premier long-métrage date de 2002 : Gangsters avec Richard Anconina et Anne Parillaud, il tourne ensuite : 36 quai des orfèvres, un solide polar avec Depardieu et Auteuil sur une rivalité au sein des polices et le succès est au rendez-vous, puis MR 73, un polar psychologique sur la déchéance d’un bon flic qui se rend responsable du grave accident subi par sa femme et sa fille, ce polar est d’une totale noirceur et il fonctionnera moins bien que le précédent, puis : Les lyonnais, un autre très bon polar sur le gang des lyonnais avec Gérard Lanvin et Tcheky Karyo, en 2017, il réalise : Carbone avec Laura Smet et Benoît Magimel, un film d’arnaque à la TVA .

Il travaille aussi pour la TV avec succès. Il a été acteur à de très nombreuses reprises au cinéma et à la TV et il est scénariste.

Son thème favori est celui de la dérive désespérée.