Aki Kaurismaki

Aki Olavi Kaurismaki (1957). Il est né en Finlande. Son père est commerçant. Après son bac, il fait des études de journalisme qui lui laissent un mauvais souvenir. Il est féru de cinéma et participe à la vie d’un ciné club et écrit des critiques. Il tente vainement d’entrer dans une école de cinéma et doit faire une multitude de petits boulots pour pouvoir assumer son rêve de devenir réalisateur, à l’époque, il est cinéphage et voit une multitude de films. Il tourne son premier film en 1983 : Crime et châtiment. Il en réalise au total une vingtaine, il a écrit une quarantaine de scénarios et a été acteur dans une quinzaine de films. On lui doit : Ombres au paradis, Ariel, Leningrad cowboys go to América, comédie musicale déjantée, c’est ce film qui le fera connaître en dehors de son pays, La fille aux allumettes, J’ai engagé un tueur avec J.P. Léaud, La vie de bohême, Tiens ton foulard Tatiana, Au loin s’en vont les nuages, Juha, L’homme sans passé, Les lumières du faubourg, Le Havre avec J.P Darroussin ce film aura le prix Louis Delluc en 2011, L’autre côté de l’espoir en 2017, ces 2 derniers films font partie d’une trilogie sur les migrants qui ne sera jamais achevée car il a décidé de prendre sa retraite.

Il prétend qu’il tourne ses films tantôt sobre, tantôt ivre !