05 septembre 2018

VICTOR FLEMING

Victor Fleming

(1883-1949). Il est né à Pasadena en Californie. Il est chauffeur pour des gens riches et coureur automobile, il sera remarqué par un ami de ses patrons qui est producteur et il devient cascadeur en 1910. Il est intéressé par les métiers du cinéma et il entre dans la profession en 1915 en devenant opérateur puis directeur de la photo. Pendant la guerre, il est caméraman. Il sera assistant avant de réaliser son premier film en 1919 : Cauchemars et superstitions. Il réalisera plus d’une vingtaine de films muets, son premier succès du parlant sera : Le virginien avec Gary Cooper, on lui doit aussi : L’île au trésor, Capitaines courageux et en 1938 il tourne son premier chef d’œuvre : Le magicien d’Oz avec Judy Garland. Il récidive la même année, où il remplace George Cukor pour tourner lc chef d’œuvre intemporel : Autant en emporte le vent, qui sera multi-oscarisé : Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice pour Vivien Leigh, meilleure actrice dans un second rôle pour Hattie Mc Daniel (L’actrice noire qui joue le rôle de l’intendante). En 1941, il tournera Dr Jekyll and mister Hyde avec Spencer Tracy, Ingrid Bergman et Lana Turner. Son dernier film sera : Jeanne d’Arc en 1948 avec Ingrid Bergman qui est remarquable dans ce film.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 mai 2018

WOODY ALLEN

Woody Allen

Allan Stewart Konigsberg (1935). Il est né à New York. Son père exerce différents petits boulots et sa mère est employée dans un commerce. A l’école il est un camarade populaire grâce à ses talents de prestidigitateur, il pratique des sports tels que le Basket ou le base-ball. Son prénom de Woody est en hommage au jazzman Woody Herman. Précoce, il écrit des gags qu’il revend à des agents de stars. Il sera un étudiant en cinéma médiocre et n’ira pas au bout de ses études. Il débute dans le spectacle comme gagman et publie des nouvelles dans des magazines comme le New Yorker. Il fait sa première entrée au cinéma en co-écrivant le scénario de « Quoi de neuf Pussycat ». Un peu frustré par le résultat, il estime que seul il aurait fait beaucoup mieux, il se lance dans la réalisation avec le  détournement d’un film Japonais où il est aussi interprète avec The loving spoonfull : Lily la tigresse. Il réalisera plus de 50 films dont le prochain sortira en 2018 : A rainy day in New York. Il a écrit prés de 80 scénarios et a été acteur dans une cinquantaine de films, séries ou téléfilms. On peut retenir de sa très importante filmographie : Prends l’oseille et tire-toi (son 2°film), Annie Hall, Manhattan, La rose pourpre du Caire, Hannah et ses sœurs, Escrocs mais pas trop, Le sortilège du scorpion de jade, Match point, Vicky-Cristina-Barcelona, Minuit à Paris, Blue Jasmine, Café society.

Il refuse de voir ses films quand ils sont terminés et refuse leur diffusion à la TV ou à bord des avions, il refuse également de faire des commentaires dans les « bonus » de ses DVD. Il a obtenu une multitude de récompenses dont 2 « Césars », 4 « Oscars », un « Lion d’or » et un « Ours d’argent ».

Son film le plus rentable est : Minuit à Paris avec plus de 151.000.000 $ pour un budget de 17.000.000$

Il est aussi un excellent dramaturge dont les pièces sont régulièrement montées.

C’est aussi un très bon musicien joueur de clarinette de jazz, il en joue régulièrement dans un groupe.

Il porte le même type de lunettes depuis prés de 60 ans.

Il est en psychanalyse depuis de nombreuses années et compte parmi ses phobies : les araignées, les insectes, les chiens, tout ce qui est trop haut (liste non limitative).

Sa relation avec Mia Farrow (Qu’il a connu dans Hannah et ses sœurs grâce à Michael Caine) est très conflictuelle, surtout depuis qu’il s’est marié avec une de leurs filles adoptives.

Certains de ses aphorismes sont célèbres : « L’éternité c’est long surtout vers la fin », ou « Je n’ai pas peur de la mort, mais je ne souhaite pas être présent quand cela arrivera » !

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2018

LUCHINO VISCONTI

Luchino Visconti

Luchino Visconti di Modrone comte de Lonate Pozzolo (1906-1976). Il est né à Milan. C’est un descendant de princes qui ont régné sur Milan. Il est passionné de théâtre et de musique. Dans sa jeunesse il s’occupe de chevaux dans l’écurie familiale et fait son service militaire dans la cavalerie. Dans sa jeunesse il a croisé de très grands artistes comme Toscanini, Puccini ou d’Annuzio qui venait chez ses parents. Ayant voulu se marier, à 19 ans,  avec un jolie jeune femme, son père s’y étant opposé, il se tourna définitivement vers des amours masculines (Il a vécu longtemps avec Helmuth Berger). Son père avait du le placer dans une école militaire pour lui apprendre la discipline. Pendant la guerre, il sera résistant communiste, arrêté par la gestapo, il sera torturé et échappera de peu à la mort. Il débute sa carrière comme assistant aux côtés de grands réalisateurs comme Renoir en France ou Rossellini et Fellini et tourne quelques courts-métrages. Il réalise son premier film en 1943 : Les amants diaboliques, ce film est considéré comme le premier du courant néo-réaliste, l’histoire d’un vagabond sui tombe amoureux d’une femme mariée. Il a tourné une quinzaine de films pour le cinéma et a un peu travaillé pour la TV. On se souvient de Senso avec Alida Vali, La nuit blanche avec Maria Schell, Rocco et ses frères un superbe film avec Delon, Renato Salvatori et Annie Girardot Lion d’argent à la Mostra de Venise en 1960, Le guépard avec Delon, Claudia Cardinale et Burt Lancaster, un film monumental, Palme d’or à Cannes en 1963, Sandra avec Claudia cardinale, L’étranger, adaptation du roman de Camus avec Mastroianni, Anna Karina, Blier, Wilson et Cremer, Les damnés avec Dirk Bogard et Ingrid Thulin, l’histoire d’une famille allemande séduite par le nazisme, Mort à Venise avec Dirk Bogard et Silvana Mangano, Ludwig avec Helmuth Berger et Romy Schneider, la vie de Louis II de Bavière, il sera victime d’une congestion cérébrale pendant le tournage, Violence et passion avec Burt Lancaster et Sylvana Mangno, L’innocent est son dernier film en 1976 avec Giancarlo Giannini et Laura Antonelli, il a terminé son film dans un fauteuil roulant. Il était aussi scénariste.

Il a beaucoup travaillé pour le théâtre et aussi pour l’opéra en particulier avec Maria Callas.

Il a été président du jury à Cannes en 1969.
Il fumait jusqu’à 120 cigarettes par jour !

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 avril 2018

MAURICE TOURNEUR

 

Maurice Tourneur

 

Maurice Félix Thomas (1871-1961). Il est né à Paris. Son père est bijoutier. Il commence par illustrer des ouvrages de luxe. Après un engagement dans l’artillerie en Afrique du Nord, il devient assistant de Rodin. Dans sa famille plusieurs personnes font du théâtre, il s’intéresse donc à cet art et y rencontre Réjane qu’il va accompagner dans sa tournée en Amérique du sud, à son retour, il entre dans une troupe et épouse en 1904 une comédienne : Fernande Petit avec laquelle il aura un fils : Jacques Tourneur qui sera lui-même réalisateur. Le cinéma naissant le passionne et il devient assistant dés 1912 et cela dans 3 films avant de se lancer dans la réalisation. Son premier film est : La conquête de l’Algérie en 1913, c’est un court-métrage. Dés 1914, il part aux USA où il réalise 14 films en trois ans, il est alors considéré comme un cinéaste majeur, il tourne ainsi jusqu’en 1926 où, après une brouille avec la MGM, il abandonne le tournage de : L’île mystérieuse d’après Jules Vernes et il revient en France où il tourne : L’équipage, mais on lui reproche de n’avoir pas participé à la guerre et il part en Allemagne, il tourne : Le navire des hommes perdus avec Marlène Dietrich, puis  revient en France et se met au parlant avec des films d’une rare puissance dramatique comme : Accusée levez-vous avec Gaby Morlay et Au nom de la loi avec Charles Vanel. Il est aussi très à l’aise dans les comédies comme : Avec le sourire où tourne Maurice Chevalier, Il réalise aussi des films historiques comme Katia et des films fantastiques comme : La main du diable avec Pierre Fresnay et Noël Roquevert. Il tourne :L’impasse des deux anges en 1948 avec Paul Meurisse et Simone Signoret, il est ensuite victime d’un terrible accident de voiture qui le rend paraplégique et il ne peut plus tourner, il se mettra alors à traduire des romans policiers américains. On lui doit une centaine de films, il a aussi écrit de nombreux scénarios. Il apparaît dans 3 films. Au théâtre, il a mis en scène de très nombreuses pièces. Il est un des rares français à avoir son étoile sur le « Hollywood Walk of Fame » de Los Angeles. C’est un des plus grands réalisateurs du monde.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 décembre 2017

OTTO PREMINGER

 

Otto Preminger

 

Otto Ludwig Preminger (1905-1986). Il est né en Autriche-Hongrie dans une ville qui est maintenant en Ukraine. Son père est procureur et lui fait des études de philosophie et de droit, mais il est aussi passionné de théâtre et intègre une troupe. Il devient ensuite directeur de cette troupe en 1933 et monte une quarantaine de pièces de théâtre. En parallèle il œuvre aussi dans le cinéma et tourne son premier film en 1931 : Le grand amour. Il vient aux USA à l'invitation de la 20th Century Fox en 1935, il devient alors acteur et réalisateur, mais travaille aussi à monter des spectacles à Broadway. Il obtient un premier très gros succès avec son film : Laura, un film noir avec Gene Tierney. Il tourne encore quelques films pour Zanuck, mais il manque de liberté pour ses tournages et décide de travailler pour les Artistes Associés, dans ce cadre, son premier film sera: La lune était bleue avec William Holden et David Niven que les ligues de vertu tenteront vainement de faire censurer et qui sera un très gros succès. Revenu à la Fox il tournera une série de très bons films : L’homme au bras d’or avec Sinatra (et une formidable musique de jazz), Autopsie d’un meurtre avec James Stewart, Exodus avec Paul Newman qui traite de la création de l’état d’Israël, Tempête sur Washington avec Henry Fonda, Bonjour tristesse avec David Niven, Jean Seberg et Deborah Kerr, Le cardinal avec John Huston et Romy Schneider et La rivière sans retour avec Marilyn Monroe et Robert Mitchum. On lui doit plus de 30 réalisations avec en particulier : Un si doux visage Avec Jean Simmons et Robert Mitchum,  Mark Dikson avec Dana Andrews et Gene Tierney, Sainte Jeanne (Au cours du tournage de la scène du bûcher, le bois situé sous Jean Seberg s’est vraiment enflammé, Preminger à refusé qu’on éteigne ce feu avant d’avoir terminé sa prise !), Carmen Jones avec Harry Balafonte, Condamné au silence avec Gary Cooper, Porgy and Bess avec Sydney Poitier et Sammy Davis Jr, Première victoire avec John Wayne et Kirk Douglas, Bunny Lake à disparu avec Laurence Olivier, Rosebud avec Peter O’Toole, Le facteur humain en 1979 est son dernier film. Il a tourné un épisode de série TV en 1986.

Il a aussi été acteur dans une dizaine de films et producteur d’une trentaine.

Il est considéré comme un réalisateur majeur du cinéma mondial.

Posté par CINELOVER à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 décembre 2017

VINCENTE MINNELLI

Vincente Minnelli

Lester Anthony Minnelli (1903-1986). Il est né à Chicago. Son père est directeur de théâtre, et il est donc plongé dans le bain du spectacle dés son enfance. Il a un don pour le dessin et travaille chez un peintre d’enseignes et travaille un temps chez un photographe avant d’entrer dans la profession par le biais des costumes et des décors à la Paramount. Il devient ensuite assistant puis directeur artistique et monte des spectacles musicaux à Broadway, pendant la dépression, dont le célèbre Ziegfeld follies. Dans les années 40, il est sollicité par la MGM comme réalisateur de films musicaux, il jouera parfaitement son rôle en introduisant dans ses films des parties chantées et dansées, pour parfaire ses prises de vues, il inventera un dispositif qui permet de tourner la caméra dans toutes les directions. On lui doit une quarantaine de films dont: Panama Hattie, son premier film en 1942, Le chant du Missouri avec Judy Garland, Mary Astor et Margaret O’brien, Ziegfeld follies avec Judy Garland et Lucille Ball, Le pirate avec Gene Kelly et Judy Garland, Madame Bovary avec Jennifer Jones, Van Heflin et James Mason, Un américain à Paris avec Gene Kelly, Oscar Levant,Leslie Caron et Georges Guétary (avec un très bel hommage aux peintres de Montmartre), Tous en scène avec Fred Astaire, Cyd Charisse et Oscar Levant, Brigadoon avec Gene Kelly et Cyd Charisse, La toile d’araignée avec Lauren Bacall, Richard Widmark, La vie passionnée de Vincent Van Gogh avec Kirk Douglas et Anthony Quinn, La femme modèle avec Lauren Bacall et Gregory Peck, Gigi avec Leslie Caron, Maurice Chevalier et Louis Jourdan, Comme un torrent avec Sinatra, Dean martin et Shirley McLaine, Un numéro du tonnerre avec Dean martin et Judy Holliday, Les quatre cavaliers de l’apocalypse avec Glenn Ford et Ingrid Thulin, Au revoir Charlie avec Tony Curtis et Debbie Reynolds, Le chevalier des sables avec Elizabeth Taylor, Richard Burton et Eva marie Saint, Melinda avec Barbara Streisand et Yves Montand, Nina avec Liza Minnelli et Ingrid Bergman est son dernier film en 1976.

Les performances de Gene Kelly, Fred Astaire, Cyd Charisse, Judy Garland, Leslie Caron font partie des plus beaux souvenirs de comédies musicales.

 Les couleurs sont magnifiques également en particulier son « Jaune Minnelli » ;

Il a eu l’ « Oscar » du meilleur film en 1951 pour : Un américain à Paris et deux « Oscar » : meilleur film et meilleur réalisateur en 1958 pour : Gigi.

De son union avec Judy Garland naîtra la talentueuse Liza Minnelli.

Il a été membre du jury de Cannes en 1967.

Il détient le record de durée de projection pour 17 de ses films au Radio City Music Hall avec 85 semaines.

Posté par CINELOVER à 06:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :