20 août 2019

MOHAMED LAKHDAR HAMINA

Mohamed Lakhdar Hamina

(1934). Il est né en Algérie. Il fait des études en France, mais rejoint le GPRA à Tunis en 1958, lors de la guerre d’Algérie, il ira ensuite suivre des cours de cinéma à Prague et deviendra réalisateur. Après un documentaire réalisé en 1964, il tourne : Le vent des Aurès qui aura le Prix de la Première œuvre en 1967. En 1968, il réalise : Hassan Terro une comédie sur la guerre d’Algérie, en 1973 : Décembre avec Michel Auclair et Julien Guiomar qui parle de la torture pendant la guerre, en 1975 : Chronique des années de braises qui raconte la genèse de la guerre et qui aura la Palme d’or à Cannes en 1975, en 1986 : La dernière image, l’histoire d’une jeune institutrice française en Algérie avec Véronique Jannot et Jean Bouise, en 2014 : Le crépuscule des ombres, son dernier film qui traite toujours de la guerre d’Algérie. Il est le scénariste de presque tous ses films et a été acteur dans deux d’entre-eux : Chronique des années de braise et La dernière image. Tout son cinéma est exclusivement centré sur la guerre d’Algérie.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2019

PIER PAOLO PASOLINI

Pasolini

(1922-1975). Il est né à Bologne. Son père est lieutenant dans l’armée italienne (il sauvera la vie de Mussolini et son fils sera un communiste profondément anti-fasciste) et sa mère institutrice. Très jeune (dés l’âge de 7 ans) il s’intéresse à la littérature et écrit des poèmes, des nouvelles et des pièces de théâtre. Il était aussi peintre. Il a été membre du parti communiste italien de 1947 à 1949 avant d’en être exclu pour homosexualité. Il a fait des études de Lettres. Il sera un grand voyageur dans tous les pays du globe. Il débute comme réalisateur en 1961 avec : Accattone une histoire de prostitution, suivront : Mamma Roma, L’évangile selon Saint Matthieu, Des oiseaux petits et gros, Œdipe roi, Théorème, Orgia, Porcherie, Médée, Le  Décameron, Les contes de Canterbury, Les mille et une nuits, Salo ou les 120 journées de Sodome. Il est aussi scénariste de prés de 60 films ou documentaires. Son œuvre a provoqué de très nombreuses polémiques et peut-être aussi son assassinat. Les conditions de sa mort n’ont jamais été élucidées, un jeune prostitué mineur s’est d’abord accusé du crime et a été condamné à la prison, puis il s’est rétracté en parlant de menaces sur sa famille.

 

 

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2019

CARLOS SAURA

Carlos Saura

(1932). Il est né en Espagne. Sa mère est pianiste et il tient d’elle son amour de la musique. Sa première passion est la photo puis il s’intéresse au cinéma et fait son premier film en 16 mm en 1950. Très éclectique, il fait des études d’ingénieur, mais aussi de journalisme  et de cinéma. Il débute sa carrière par des courts-métrages, son premier long-métrage sera : Les voyous en 1960, il a une cinquantaine de réalisations à son actif au cinéma et à la TV, il est aussi le scénariste de presque tous ses films. On lui doit en particulier : La chasse, Peppermint frappé, Anna et les loups, La cousine Angélique : Prix spécial du jury à Cannes en 1974, Cria cuervos : Prix spécial du jury à Cannes en 1976, Maman a 100 ans, Vivre vite, Les yeux bandés, Flamenco, Tango, Salomé. Ses dernières réalisations sont centrées sur la musique et les arts. Il tourne toujours.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2019

ANDRZEJ WAJDA

Andrzej Wajda

(1926-2016). Il est né en Pologne. Son père est officier dans la police polonaise tué lors du massacre de Katyn d’abord attribué aux allemands, mais, en fait perpétré par les Soviétiques de Staline et sa mère est institutrice. Il fera partie de la Résistance polonaise aux nazis. A la fin de la guerre, il fait des études de cinéma et réalise des courts-métrages avant de se lancer dans les longs-métrages en 1955 avec : Une fille a parlé, le premier volet d’une trilogie sur la Résistance polonaise au nazisme avec : Ils aimaient la vie (Prix spécial du jury à Cannes en 1957 avec le 7° sceau de Bergman) et Cendres et diamant. On lui doit aussi : Le bois de bouleaux, La terre de la grande promesse, L’homme de marbre, L’homme de fer (Palme d’or à Cannes en 1981) , Sans anesthésie (Prix du jury œcuménique à Cannes en 1978), Danton avec Depardieu (César du meilleur réalisateur et Prix Louis Deluc en 1982), Katyn qui raconte le massacre des officiers polonais par les soviétiques de Staline, Les fleurs bleues en 2016 est son dernier film, il a, au total 55 réalisations : Documentaires, Films, TVfilms ou séries TV. Il aura un « Oscar » d’honneur en 2000, Il a aussi prés d’une quarantaine de scénarios à son actif.

Il a été sénateur en Pologne de 1989 à 1991.

 

 

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 août 2019

RENÉ VAUTIER

René Vautier

(1928-2015). Il est né en Bretagne à Camaret. Son père est ouvrier et sa mère institutrice. A 15 ans il fait partie de la Résistance en Bretagne et sera décoré de la Croix de Guerre et cité à l’Ordre de la Nation par le Général de Gaulle. Il fera l’IDHEC dont il sort major dans la spécialité réalisation. Il adhère au PCF et part, en 1949, réaliser des documentaires anticolonialistes en Afrique, ce qui lui vaudra des ennuis avec le gouvernement français de l’époque pour son documentaire rescapé des confiscations: Afrique 50 il sera condamné à un an de prison. Pendant la guerre d’Algérie, il se range du côté du FLN, à la suite d’une embrouille, il sera condamné et incarcéré par le FLN pour 2 ans, après une évasion, il est trahi, capturé et torturé puis relâché sans aucune explication, pas rancunier, il s’installera à Alger après la fin de la guerre  et deviendra responsable du centre audiovisuel. De retour en France, il fera une grève de la faim d’un mois en 1971 contre la censure. Son premier long-métrage sera : Avoir 20 ans dans les Aurès en1972, un film sur la guerre d’Algérie avec Philippe Léotard et Alexandre Arcady, il tourne ensuite : La folle de Toujane avec Gilles Servat. Son œuvre est totalement polémique, ses sujets de réflexions seront : Le capitalisme, Le colonialisme, Le racisme, L’apartheid, La pollution, L’extrême droite et le féminisme. Au total, il a réalisé 22 films : Documentaires, Courts et Longs-métrages. Il a écrit quelques scénarios et a été acteur de passage.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 juillet 2019

VOLKER SCHLÖNDORFF

Volker Schlöndorff

(1939). Il est né en Allemagne à Wiesbaden. Son père est médecin, ils quittent l’Allemagne pour la Bretagne en 1956, il y restera pendant 10 ans. C’est un élève surdoué en philosophie, il optera pour l’IDHEC dont il sort diplômé (Avec Bertrand Tavernier) et devient assistant de « grosses pointures » comme Melville, Malle ou Resnais, il réalise un court-métrage en 1960 et, quand il passe à la réalisation, son premier film : Les désarrois de l’élève Toerless obtient le prix de  la critique à Cannes en 1966. Il tournera une vingtaine de films pour le cinéma et autant pour la TV. On lui doit : Un crime ordinaire, L’honneur perdu de Katharina Blum, Le coup de grâce, Le tambour, Palme d’or à Cannes en 1979 (avec Apocalypse now) et « Oscar » du meilleur film étranger en 1980, Le faussaire, Un amour de Swann, The voyager, Le roi des aulnes, Les 3 vies de Rita Vogt, Diplomatie, « César » de la meilleure adaptation cinématographique en 2015. Il a scénarisé une trentaine de films et a été acteur de passage dans une dizaine de films. Il a fait partie du jury de Cannes en 1970.

Il a réalisé un spectacle très controversé à l’Ossuaire de Douaumont en 2016 avec des hordes de figurants en tee-shirt, courant parmi les tombes, la presse anglais à qualifié cette mascarade d’ « Outrage » aux 1.000.000 de morts anglais pendant la première guerre mondiale, la presse française a été aussi très critique à ce sujet.

Dans les années 70, il a été très critiqué pour sa sympathie envers les terroristes de la  « Fraction armée rouge ».

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2019

ETIENNE PÉRIER

Etienne Périer

(1932). Il est né en Belgique à Bruxelles. Il réalise un court-métrage sur Bernard Buffet en 1956 avant de se lancer dans les longs-métrages avec : Bobosse en 1959 avec Micheline Presle et François Périer. Il tourne ensuite une dizaine de films avant de travailler uniquement pour la TV de1981 à 2004 (Sauf en 1989 où il réalise : Rouge Venise). On lui doit : Meurtre en 45 tours avec Danielle Darrieux, Le pont vers le soleil, Dis moi qui tuer avec Michèle Morgan, Des garçons et des filles avec Nicole Garcia,  Le rouble à deux faces avec Marie Dubois et George Chakiris, Commando pour un homme seul avec Nathalie Delon, Zeppelin Un meurtre est un meurtre avec Brialy et Stéphane Audran, La main à couper avec Léa Massari et Michel Bouquet, La part du feu avec Claudia cardinale et Piccoli et Un si joli village en 1979 avec Carmet et Valérie Mairesse qui sera son dernier film au cinéma. Il est aussi scénariste et acteur de passage.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2019

ROBERT STEVENSON

Robert Stevenson

Robert Edward Stevenson (1905-1986). Il est né en Grande Bretagne. Il fait de bonnes études à Cambridge avant d’entrer à la Paramount où il deviendra scénariste et sera aussi journaliste. Il fait sa première réalisation en 1932 et tourne une quinzaine de films dont : Jane Eyre avec Orson Welles, puis il décide d’aller s’installer aux USA en 1940 pour ne pas faire la guerre. Il y tourne pour le cinéma jusqu’en 1952, puis ne travaille que pour la TV jusqu’en 1957, il revient alors au cinéma en travaillant pour Disney avec : Monte là-dessus, Les enfants du capitaine Grant, Mary Poppins, L’espion aux pattes de velours, Le fantôme de Barbe Noire, Un amour de Coccinelle, Le nouvel amour de coccinelle, Un candidat au poil est son dernier film en 1976. Il travaillera de 1957 à 1982 sur la série TV : Le monde merveilleux de Disney. Il a tourné plus de 60 films ou séries et en a scénarisé une trentaine.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 juillet 2019

YVES MIRANDE

Yves Mirande

Charles-Anatole Le Querrec (1876-1957). Il est né à Bagneux dans le Maine-et-Loire. Sa première profession est journaliste qu’il exerce peu de temps avant de se lancer en politique et devient secrétaire d’un ministre avant de se retrouver sous-préfet ! En parallèle il devient auteur de pièces de théâtre de boulevard, de comédies musicales, des opérettes et de scénarios, dés 1909, pour le cinéma. Il deviendra réalisateur en 1932 avec : La merveilleuse journée, il en tournera 10 au total : Baccara avec Jules Berry, Sept hommes et une femme avec Fernand Gravey, Saturnin Fabre et Pierre Larquey, Le grand refrain avec Fernand Gravey, un film musical, Messieurs les ronds-de-cuir avec Arletty, Pierre Larquey et Saturnin Fabre, une comédie un peu déjantée, A nous deux madame la Vie avec Jean Louis Barrault, Café de Paris avec Jules Berry, Derrière la façade avec Jules Berry, Paris-New York avec Gaby Morlay et Michel Simon, Moulin rouge, en 1940, un film  musical, est son dernier film.  Il a écrit 110 scénarios et aussi souvent les dialogues. Il est apparu dans 3 films. Il était marié à la comédienne Simone Berriau. Il a fait un court séjour à Hollywood et en reviendra en devenant directeur artistique de la Paramount en France

En 1940, il a réalisé : L’an 40, une satire politique qui est censurée, après une unique projection, par le gouvernement de Vichy et qui a totalement disparu.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2019

PEDRO ALMODOVAR

Pedro Almodovar

Pedro Almodovar Caballero (1949). Il est né en Espagne. Il fait ses études chez les franciscains et pratique le scoutisme. Bien décidé à faire du cinéma, il achète, grâce à des petits boulots, une caméra super 8 avec laquelle il tourne des petits films tout en pratiquant le théâtre. Il réalise ensuite des courts-métrages avant de se lancer dans la réalisation de long-métrages en 1978. Au départ, il n’est pas très bien perçu dans le milieu du cinéma, mais il verra ces doutes disparaître au fur et à mesure de ses réalisations, en particulier avec : Femmes au bord de la crise de nerfs avec Antonio Banderas qui deviendra son acteur fétiche, lequel vient d’obtenir le grand prix du meilleur acteur à Cannes en 2019, on lui doit ensuite : Talons aiguilles, Tout sur ma mère, Parle avec elle, La mauvaise éducation, Volver, Étreintes brisées, Julieta, Douleur et gloire en 2019, un film autobiographique. Il est le scénariste de tous ses films. On le voit aussi dans une dizaine de films ou séries. Il a obtenu, entre autres, Le César du meilleur film étranger pour : Talons aiguilles en 1993, Prix de la mise en scène en 1999, Oscar, César et Goden globe pour : Tout sur ma mère en 2000, L’Oscar, le César et le Golden Globe du meilleur film étranger pour : Parle avec elle en 2003, Le prix du Meilleur scénario à Cannes en 2006 pour : Volver, un César d’honneur lui a été décerné pour son œuvre en 1999. Il a été membre du jury de Cannes en 1992 et Président du jury en 2017.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :