18 mars 2018

ALAIN ROBBE-GRILLET

Alain Robbe-Grillet

(1922-2008). Il est né à Brest. Son père est ingénieur. Il fait des études d’agronomie et obtient son diplôme d’ingénieur après un passage au STO pendant la dernière guerre. Il effectue des missions outremer de 1949 à 1951. Il se consacre alors à la littérature et devient le leader du « Nouveau roman ». Il tâte aussi du cinéma en écrivant des scénarios, dont celui de : L’année dernière à Marienbad. Adepte du sado-masochisme, ses écrits seront de plus en plus teintés de cette tendance. Élu à l’Académie Française, il refuse de prononcer son discours d’entrée et de porter l’habit vert, ce qui déclenche une crise avec l’Institution, crise qui sera résolue par son décès en 2008, il n’aura jamais siégé ! Au cinéma, il débute comme réalisateur avec : L’immortelle en 1983 avec Françoise Brion et Jacques Doniol-Valcroze un film à fond érotique, suivront : Trans Europ Express avec Jean Louis Trintignant et Marie France Pisier, un huis clos dans un train, L’homme qui ment avec Trintignant le discours d’un libertin, L’Eden et après, une fantasmagorie érotique,  N a pris les dés, un remake de l’Eden et après avec Catherine Jourdan, Glissements progressifs du plaisir avec Trintignant et Olga Georges-Picot, un pseudo procès teinté d’érotisme, Le jeu avec le feu, avec Trintignant et Noiret une histoire d’enlèvement, La belle captive avec Daniel Mesguisch un mélange de psychiatrie et d’onirisme  surréaliste, Un bruit qui rend fou avec Arielle Dombasle un thriller mâtiné d’épouvante, Gravida en 2007 est son dernier film avec Arielle Dombasle. Son cinéma, comme ses romans sont totalement tournés vers un érotisme intellectuel et le sado-masochisme, il n’a obtenu que des succès d’estime et surtout chez les universitaires et hors de France.

Il a été  membre du jury à Cannes en 1965

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 août 2017

DAVID MAMET

 

David Mamet 2

David Alan Mamet (1947). Il est né à Chicago. Son père est avocat et sa mère est enseignante. Il est d’origine juive et cela marquera profondément ses œuvres. Il est aussi   écrivain, il a reçu le prix Pulitzer, dramaturge et scénariste. Il a été marié à Lindsay Crouse qu’il a fait tourner dans ses films, puis à Rebecca Pidgeon qu’il fera aussi tourner (Elle est aussi chanteuse et il lui écrit des textes). Après avoir voulu être acteur (La veuve noire en 1987), il est devenu scénariste et réalisateur pour continuer de rester dans ce milieu. Il a écrit 45 scénarios. Engrenages en 1987 est son premier film, c’est un thriller de très bonne qualité, il tourne ensuite : Parrain d’un jour, puis Homicide  (Un autre très bon thriller), Oléanna, La prisonnière espagnole, un très bon polar, L’honneur des Winslow, Séquences et conséquences, Braquage, un excellent film de hold-up avec une multitudes de rebondissement avec Gene Hackman, Spartan avec Val Kilmer, Redbelt en 2008 est son dernier film, il travaille depuis pour la TV et tourne des courts-métrages.

Il fait souvent tourner le trés bon second rôle Ricky Jay.

C’est un cinéaste atypique qui écrit des scénarios retors.

Posté par CINELOVER à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 juillet 2017

JOSE GIOVANNI

 

José Giovanni

 

Joseph Damiani (1923-2004). Il est né à Paris. Il a obtenu la nationalité suisse en 1986. Ses parents sont propriétaires de 2 grands hôtels à Paris : L’Elysée Star et le Normandy, son père sera condamné pour escroquerie et jeux clandestins, cela le conduira à une ruine provisoire dont il réussira à sortir. Ses études sont de très bonnes qualités jusqu’à ce que la guerre arrive. Sa conduite pendant la guerre est très problématique cela lui vaudra d’être condamné à 20 ans de travaux forcés puis condamné à mort pour assassinat. Il sera libéré en 1956 après avoir été gracié par le président Coty et sera réhabilité en 1984. C’est sans doute ce passé sulfureux qui lui fera haïr Jean Pierre Melville qui, lui, a eu un superbe passé de résistant Pendant son incarcération il révélera un réel talent d’écrivain et publiera une vingtaine de romans ainsi que 2 livres de souvenirs. Pour le cinéma il a écrit 33 scénarios et a réalisé 15 films. Ses livres seront très souvent adaptés au cinéma, y compris par JP Melville !

On peut citer : Le trou, Classe tous risques, Un nommé La Rocca, Symphonie pour un massacre, Du riffifi à Tokyo, Les grandes gueules, Avec la peau des autres, Le deuxième souffle, Les aventuriers, Le clan des siciliens. Il a réalisé : La loi du survivant, Le rapace, Ho !, Dernier domicile connu, Un aller simple, Où est passé Tom, La scoumoune, Deux hommes dans la ville (Un film terrifiant sur la peine de mort), Le gitan, Comme un boomerang, Les égouts du paradis, Une robe noire pour un tueur, Le ruffian, Les loups entre-eux, Mon ami le traître, Mon père il m’a sauvé la vie,

 

Posté par CINELOVER à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2017

PIERRE SCHOENDOERFFER

 

Pierre Schoendoerffer

 

 

 

 

 

(1928-2012). Il est né dans le Puy-de-Dôme à Chamalières (Le pays de Giscard d'Estaing. En 2014, une place de cette ville lui sera dédiée). Son père est ingénieur et bouge beaucoup au gré de ses mutations, ses origines sont alsaciennes, il est donc très marqué par les guerres successives  et sa famille payera un lourd tribut à ces conflits. Il rêve d’être marin et se retrouve sur un chalutier, puis part faire son service militaire comme volontaire dans le service cinématographique des armées, ce qui lui vaut d’être envoyé, à ce titre en Indochine où il sera fait prisonnier à Dien Bien Phu et sauvé par un confrère russe qui travaille dans le camp opposé mais il perdra tout son travail. A sa libération, il devient photographe de presse puis il part faire un tour du monde, il y rencontre Joseph Kessel qui lui ouvrira la porte du cinéma. Il a écrit plusieurs romans et des ouvrages historiques et sera récompensé par le prix de l’Académie Française pour son roman : Le crabe tambour, qu’il mettra en scène un peu plus tard et il recevra pour ce film trois « César » : Meilleur acteur, meilleur second rôle masculin et meilleures photographie., . Il a eu de nombreuses distinctions, civiles (Légion d’honneur, Ordre national du mérite, palmes académiques, officier des arts et lettres , membre de l’académie des Beaux-Arts), militaires (Médaille militaire, croix de guerre avec 6 citations, croix du combattant volontaire), cinématographiques (Prix du scénario pour la 317° section, à Cannes en 1965, Oscar 1967 pour le documentaire : La section Anderson) et littéraires (Prix interallié en 1969, Grand prix du roman de l’académie française en 1976).Il tourne son premier film en 1958 : La passe du diable, suivront : Ramuntcho, Pêcheurs d’Islande, La 317° section (sûrement le plus grand film de guerre français avec deux acteurs magnifiques : Jacques Perrin et Bruno Cremer), Objectif 500 millions, Le crabe tambour, L’honneur d’un capitaine (Un formidable plaidoyer pour laver l’honneur d’un soldat intègre), Dien Bien Phü, La haut, un roi au-dessus des nuages est son dernier film en 2004. Il a aussi été acteur dans : Aldo et junior et agents secrets. Il a influencé plusieurs grands réalisateurs américains comme : Coppola ou Oliver Stone.

 

Posté par CINELOVER à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :