24 février 2018

MATHIEU KASSOVITZ

Mathieu Kassovitz

(1967). Il est né à Paris. Son père, Peter Kassovitz, d’origine hongroise et qui a fui son pays au moment des événements de 1956, est réalisateur, sa mère Chantal Rémy est monteuse. Il baigne donc, dés son enfance dans le milieu du cinéma et il aura d’ailleurs un petit rôle dans le film de son père : Au bout du bout du banc en 1979. Il fait des stages en maison de production pendant ses vacances  et devient ensuite assistant réalisateur. Il est en même temps acteur, il a plus d’une cinquantaine de films à son actif à ce titre, il a obtenu le prix Jean Gabin en 1997 pour : Un héros très discret, Le « César » du meilleur espoir masculin en 1994 pour : regarde les hommes tomber. Il devient réalisateur de courts-métrages en 1990, puis, tourne son premier long-métrage en 1993 : Métisse avec Julie Mauduech et lui-même. Suivra : La haine avec Vincent Cassel et Saïd Taghmaoui qui parle des jeunes de banlieue en 1995 et, pour lequel il aura le prix de la mise en scène à Cannes en 1995 et les « César » du meilleur montage, du meilleur film et du meilleur producteur en 1995. Il tourne ensuite : Assassin(s) avec Michel Serrault et lui-même, ce film qui parle de l’initiation au crime d’un jeune voleur par un vieux tueur est très mal perçu à Cannes et sera copieusement sifflé, Les rivières pourpres un thriller avec jean Reno et Vincent Cassel, ce film qui est un grand succès public et critique le fait connaître aux USA, Gothika est une commande, c’est un film d’horreur tourné aux USA avec Halle Berry et Pénélope Cruz, Babylon A.D avec Vin Diesel et Michèle Yeoh qui sera un échec critique et public le dégoûtera du cinéma hollywoodien, L’ordre et la morale, avec lui-même et Malik Zidi et qui relate les événements de Nouvelle-Calédonie sera un relatif échec qui lui fera dire : « J’encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde » (voir wikipédia). Il est un habitué des formules à l’emporte-pièce, cela lui vaudra de nombreux ennuis judiciaires et d’importantes polémiques, en particulier à propos du 11 septembre où il perdra son procès contre les journalistes qui avaient dénoncé ses propos, il perd à nouveau son procès contre deux journalistes qui l’avaient qualifié de révisionniste en 2011, en 2017 il a traité de « bâtards » les policiers intervenus dans un hôpital.

Il a été membre du jury à Cannes en 2001. Il est aussi producteur et scénariste de ses films.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 novembre 2017

UN MILLION DE VISITEURS!

Clown

 MON BLOG VIENT DE FRANCHIR  LE CAP DU MILLION DE VISITEURS

                                            MERCI A TOUS

                        ALSO THANKS TO THE U.S. VISITORS

Posté par CINELOVER à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :