16 mars 2019

LES « PUBS » STUPIDES (1)

PUB

 

La pub « Nissan » avec le « chiffre 3 comme 312 divisé par 104 égal 3, le chiffre 3 », je suis désolé mais dans ce cas 3 est un NOMBRE et pas un CHIFFRE, il y a la même différence entre un chiffre et un nombre qu’entre une lettre et un mot. Pour faire de la bonne « Pub », il faut du bon français !

La pub « Opel » dont le publicitaire a tellement honte qu’il maquille sa voix dans un premier temps et dont il modifie les noms pour ne pas être reconnu dans un deuxième temps.

La pub « Akena » diffusée des dizaines de milliers de fois sur toutes les radios pendant des années avec l’inénarrable Mr Bern, puis par la « Carmen Lahurlette des années 50 » Chantal Ladessous.

L’imbécile qui veut qu’un cascadeur traverse un passage à niveau qui se ferme.

Le  crétin qui fait grimper son camion sur un poteau électrique.

Le papy bigleux et gâteux avec son appareil photo.

La dingue qui veut le trajet le plus long pour aller en vacances, il faudrait lui dire que la terre est ronde et que si dans un sens, il y a 1.000 km dans l'autre sens ce sera 39.000!

Teddy Riner qui fait de la pub pour Ford au moment où la marque ferme ses usines en France (Les ouvriers l'ont cependant contacté!)

La pub Afflelou audio est d’un cynisme absolu : Le récitant mange la moitié de ses mots pour que ceux qui l’écoutent pense que leur audition est mauvaise et elle se nomme « Tchin-tchin » car les produits sont fabriqués en Chine à des coûts dérisoires et produisent d’ENORMES bénéfices. C’est lui aussi qui offrait « UNE » lunette gratuite, pour avoir la paire, fallait-il en acheter deux paires ?

La pub « Comme j’aime », une femme hystérique insulte son correspondant en le traitant de menteur.

Le "zozo" de chez Carrefour qui dit OUI à une offre alors qu'il prétend ne jamais dire oui, sauf qu'il dit OUI 50 fois par jour!

L'idiote qui demande si son futur mari est garanti 3 ans comme sa mercédés, c'est d'un rafinement suprême.

La pire, c'est la pub du ministère de la santé pour se protéger de la grippe! On demande aux gens de se "moucher dans leur coude!!! (Les rédacteurs de ce texte ne doivent pas bien connaître la locution: "Il ne se mouche pas du coude celui-là") et de se méfier des personnes à risque (puis personne fragiles, sans doute à cause du caractère abject de l'adjectif) dont: LES PERSONNES AGÈES! Ces "VIEUX" qui sont la cause des misères des autres! (A-t-on prévenu Mr Le Président des risques que présente son entourage?). Les rédacteurs de ce texte osent vraiment tout comme l'a dit Michel Audiard!

Les concepteurs de pubs prennent les auditeurs pour des crétins. Ce métier a besoin d’évoluer car les crétins ne sont pas du côté que l’on pense.

 Certaines « pubs » sont supportables comme celle de Lidl qui change chaque jour, ou comme celle de Leclerc avec une famille de français moyens.

Posté par CINELOVER à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2019

UN PEU DE SCIENCE CELA NE PEUT PAS FAIRE DE MAL: GIORDANO BRUNO

sans-titre

Né en 1548 à Nola prés de Naples, il étudie la philosophie à l’université de Naples et entre dans l’ordre de St Dominique. En 1576, il s’enfuit du monastère et mène une vie errante. Il passe par Genève, quitte la Suisse, se rend à Toulouse où il enseigne à l’Université, il monte ensuite à Paris, enseigne à la Sorbonne. Il se rend ensuite à Londres, revient à Paris pour peu de temps et quitte la France pour l’Allemagne, obligé de repartir, il va à Prague, puis à Helmstadt, puis à Francfort. En 1592, il est dénoncé à l’inquisition par son protecteur, extradé à Rome il est jugé et condamné à être brûlé vif en 1600, année sainte (!), ceux qui assisteront à son exécution bénéficieront d’indulgences !

            Une statue a été érigée  en son honneur sur la place Campo di Fiori à Rome, à l’endroit exact du bûcher funeste.

             Défenseur acharné de la théorie de Copernic, il l’a propagée partout où il est passé, c’est ce qui lui a valu d’être condamné à mort. Copernic, aura plus de chance, il ne sera pas brûlé, mais il devra renoncer à sa théorie, idem pour Galilée. Heureusement, l’église catholique ne pourra pas s’opposer longtemps à la diffusion de la vérité et, de nos jours, chacun sait que la terre tourne et à le droit de le dire sans risquer le bûcher !

             Moins connu que Copernic et Galilée, sa contribution à l’évolution des idées est fondamentale, sa terrible mort pour ne pas renier ses idées mérite le plus grand respect.

             Événements contemporains : 1564- Naissance de Galilée, 1572- La St Barthélemy  , 1582-réforme du calendrier, 1588-Assassinat du Duc de Guise, 1589-Assassinat d’Henri II, 1593-Conversion d’Henri IV .

 PS: Un film retrace sa vie, il a été tourné en 1973 par Giuliano Montaldo avec Gian Maria Volonte.

Posté par CINELOVER à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2018

CINEMA ET NUDITE

 

Je regarde beaucoup de films parce que j’aime infiniment le cinéma pour ses scénarios, ses jeux d’acteurs et d’actrices, ses finesses de mise en scène, mais certainement pas pour « mater » des femmes ou des hommes « à poil », alors pourquoi y a t il tant de scènes de nus féminins, inutiles et souvent laides, au cinéma alors que cela n’a rien à voir avec le déroulement de l’action  (Je pense à l’actrice très connue qui, dans un film avec Alain Delon, est attachée, totalement nue avec les bras et les jambes écartées, cette scène  laide et totalement inutile est navrante).

            Je suis consterné à l’idée qu’un réalisateur ou un producteur puisse exiger qu’une actrice se dénude sans raison impérieuse dans un film uniquement pour faire plaisir aux voyeurs et faire de l’audience.

J’ai vu des milliers de films et je ne me souviens de n’avoir vu qu’une fois un homme « à poils » avec la zigounette à l’air c’est un acteur connu dans un film avec Belmondo.

Quand un couple est au lit, la femme est généralement nue et l'homme garde son tee-shirt, voire son pantalon.

Il y a infiniment plus de scènes de douche avec des femmes qu’avec des hommes.

Il est fréquent de voir des actrices se promener uniquement vêtues d’une culotte avec ou sans soutien-gorge, un acteur torse nu c’est très fréquent mais en slip c’est beaucoup plus rare.

Je vous laisse imaginer la réponse de Gabin ou de Ventura devant ce genre de scénarios !

Certains cinéastes insèrent systématiquement dans leurs films des scènes de « boîtes » avec des femmes qui se dénudent et cela uniquement par voyeurisme car ces scènes sont sans rapport avec l’intrigue, elles auraient pu se passer à la terrasse d’un café avec le même impact sur l’intrigue !

En ce qui me concerne la qualité du film n’en serait pas altérée, bien au contraire.

En résumé, la nudité à l’écran n’est nécessaire que si elle est indispensable à l’intrigue, dans le cas contraire les actrices que cela gène devraient systématiquement pouvoir refuser ces scènes sans se faire « éjecter » du casting par le producteur ou le réalisateur.

Le cinéma doit être uniquement un ART pas un refuge de "Voyeurs".

Derniére remarque: Quand vous allez sur Google pour voir des photos d'acteurs ou d'actrices, vous ne trouverez pratiquement jamais d'acteurs a demi-nus, en revanche c'est le cas de presque toutes les actrices!

 

Posté par CINELOVER à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :