23 septembre 2020

DECES DE JULIETTE GRECO

Juliette Gréco

(1927-2020). Elle est née à Montpellier, son père est corse et sa mère bordelaise, elle aura avec sa mère des rapports difficiles celle-ci n’acceptant pas de devoir s’occuper de ses filles après son divorce, elles seront élevées par leurs grands-parents. Tout le monde connaît son immense talent de chanteuse (Si tu t’imagines, La javanaise). Pendant la guerre elle est « Petit rat » à l’opéra , sa mère est résistante et Juliette est arrêtée et mise en prison à Fresnes, une fois libérée, elle se retrouve sans attache ni ressources et sera logée par son ancienne prof de français. C’est à cette époque qu’elle deviendra la muse de Saint Germain des prés juste après guerre. Elle tourne son premier film en 1949 sous la direction de Jean Cocteau : Orphée. Elle continuera de tourner en France, (Mais aussi aux USA grâce à Zanuck), jusqu’en 1974, ensuite elle se fera très rare sur le grand écran.

On la voit dans : Quand tu liras cette lettre (JP Melville), Elena et les hommes, La châtelaine du Liban, L’homme et l’enfant (Avec Eddy Constantine et sa fille Tania), Bonjour tristesse, Le soleil se lève aussi, Lily aime-moi, Les racines du ciel, Maléfices, La case de l’oncle Tom, La nuit des généraux, Far West de Jacques Brel), Belphégor le fantôme du Louvres en 2000. Elle a une trentaine de films à son actif.

A la télévision elle a été l’inoubliable interprète du feuilleton « Belphégor » qui sera un fabuleux succès à l’époque.

Elle a côtoyé les plus grands esprits de l’après-guerre : Sartre, Prévert, Queneau, Camus, Boris Vian, Jean Cocteau. Elle chante les plus grands auteurs : Brassens, Brel, Aznavour, Gainsbourg. Ses compagnons ont été : Miles Davis, Michel Piccoli entre autres

Posté par CINELOVER à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 septembre 2020

DECES D'ANNIE CORDY

Annie Cordy

Léonia Juliana Cooreman (1928-2020) Elle est d’origine belge, née à Bruxelles. C’est une femme sympathique, dynamique aux multiples talents, elle est chanteuse (600 chansons dont : La bonne du curé), comédienne dans de nombreuses comédies musicales (Une dizaine avec Bourvil en particulier), elle a tourné un trentaine de films qui ne sont pas tous des réussites, mais elle a été particulièrement remarquée dans : Le passager de la pluie où elle est la mère de Marlène Jobert, et dans : Le chat. Elle a commencé par la danse dés l’âge de huit ans.

Au cinéma on peut la voir dans : Boum sur Paris, son premier film en 1953, Si Versailles m’était conté, Poison d’Avril, Bonjour sourire, Le chanteur de Mexico, Ces dames s’en mêle, La rupture, Elle court elle court la banlieue, Le mataf, Les Gaspards, Rue haute, La vengeance d’une blonde, C’est beau une ville la nuit, Le dernier des fous, Disco, Le crime est notre affaire, Les herbes folles.

Elle est l’équivalent féminin d’Henri Salvador dans le domaine de la chanson comique. Uderzo l’a dessinée dans : Astérix chez les Belges.

Posté par CINELOVER à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2020

DÉCÈS DE ZIZI JEANMAIRE

Zizi Jeanmaire

Renée Marcelle Jeanmaire (1924-2020). Elle est née à Paris. Son père est un industriel parisien. Très jeune, elle fait des études de danse à l’Opéra. Elle y rencontrera d’ailleurs son futur mari : Roland Petit. Sa carrière débute dans la danse, Elle deviendra meneuse de revue et chanteuse à la voix très facilement identifiable. Elle sera repérée par un grand producteur américain : Howard Hugues qui la fera tourner, au cinéma, en 1952 dans : Hans Christian Andersen et la danseuse, suivront : Quadrille d’amour en 1956, Folies Bergères d’Henri Decoin en 1957, Charmants garçons en 1957, Guinguette de Delannoy en 1959 et Les collants noir de terence Young en 1961 qui sera son dernier film.

Posté par CINELOVER à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2019

DÉCÈS DE MICK MICHEYL

Mick Micheyl

Paulette Michey (1922-2019). Elle a fait les Beaux-Arts et se laisse tenter par le théâtre et la chanson. Elle passe dans des cabarets puis sur les plus grandes scènes. Tous ceux qui l’on entendu chanter se souviennent de sa voix profonde et grave. Un de ses plus grand succès a été : Un gamin de Paris de 1951 (https://www.youtube.com/watch?v=BEFH2tjkFoc ). A la fin de sa vie, elle faisait de la sculpture sur métal. A la TV elle était animatrice (Dont : La chance aux chanson) et a contribué à faire connaître des gens comme Dave, Daniel Guichard et Laurent Gerra. Elle a aussi été meneuse de revue au casino de Paris. Au cinéma on a pu la voir dans : Le petit Jacques en 1953, Boum sur Paris en 1954, Zaza en 1956, Ce soir les souris dansent en 1956, Paris music-hall en 1956, Le diable aime les bijoux en 1969. Une très grande dame partie dans l’indifférence du moment !

Posté par CINELOVER à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :