24 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (11)

Julie Gibson - Emmy Awards, Nominations and Wins | Television AcademyJULIE GIBSON (1913-2019) Gladys Camille Sorey. Elle est née dans l’état de Washington. Elle débute comme chanteuse et danseuse sous le nom de Julie Grier avant de se lancer dans le cinéma en 1941 comme figurante. Elle tourné dans une trentaine de films dont : J’ai épousé un hors-la-loi. Son dernier film date de 1958 : Street of darkness. Elle a ensuite travaillé pour la TV et le cinéma comme coach pour les dialogues, elle a aussi fait du doublage aux USA et en Europe.

 Baby Peggy, dernière comédienne du cinéma muet, est morte à l'âge de 101 ans

BABY PEGGY (1918-2020). Peggy-Jean Montgomery. Elle est née à San Diego. Elle est remarquée à 19 mois en visitant les studios de la Century et tournera son premier film en 1921. Elle sera l’idole féminine des enfants stars du muet (Comme Jackie Cogan, le Kid de Chaplin, pour les garçons). Elle a tourné jusqu’en 1926, puis elle a fait une pause et n’est plus apparue que comme figurante sans être créditée au générique. Elle est apparue pour la dernière fois en 2015 dans un court-métrage. Elle a écrit une histoire d’Hollywood sous le nom de Diana Serra Cary.Elle a une soixantaine de films ou séries à son actif.

 

FFay McKenzie - Emmy Awards, Nominations and Wins | Television AcademyAY McKENZIE (1918-2019) ; Elle est née à Hollywood. Ses parents sont dans le spectacle. Elle fait sa première apparition au cinéma à l’âge de 10 semaines, en 1918, dans les bras de Gloria Swanson. Entre 1918 et 1926, elle tournera 7 films. Elle reprend les tournages en 1934 jusqu’en 1946. Ensuite, elle tournera pour la TV à partir de 1959 jusqu’en 1968 où elle tourne son dernier film : l’extraordinaire comédie : The party avec Peter Sellers où elle est la femme du malheureux producteur. Elle sera figurante pour la dernière fois en 1981 dans : S.O.B.Elle a une soixantaine d films ou séries à son actiF.

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2021

ON POURRAIT LES CONFONDRE (42)

  Jackson-Cohen Oliver – Cine Passion 34      Jake Gyllenhaal, de nouveau célibataire ? - Elle           

  Oliver Jackson-Cohen                                                             et                                                                                                         Jake Gyllenhaal                                                                                                                                                                                                             

 

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (10)

Olivia de Havilland — WikipédiaOLIVIA DE HAVILAND (1916--2020)Olivia Mary De Havilland. Son père est directeur d’un cabinet d’avocats. Elle est d’origine anglaise, née à Tokyo, sa mère est l’actrice Lilian Ruse (Lilian Fontaine au cinéma) et elle est la sœur de Joan Fontaine (Née en 1917). Après son divorce sa mère s’en va en Californie elle a alors deux ans. Elle suivra des études au couvent de ND de Belmont où elle est remarquée quand elle joue une pièce de théâtre et elle débute au cinéma en 1935 dans : Alibi Ike. Elle tournera huit films avec Errol Flynn. Elle postule pour jouer Scarlett O’Hara elle n’aura pas le rôle mais fera le film quand même dans le rôle de Mélanie Wilkes la rivale de Scarlett et cela lui permettra d’exiger des rôles plus conséquents car elle en a assez de jouer les femmes douces et sans caractère, elle entre en conflit en 1943 avec Jack Warner à ce sujet et doit, pour pouvoir vivre, partir en tournée pour les soldats du front.

Elle revient en 1946 au cinéma et aura alors deux « Oscars » en 1946 pour : A chacun son destin et en 1949 pour : L’héritière. Elle cesse de tourner pour aller vers le théâtre, mais elle n’obtient pas le succès escomptée et reviens au cinéma en 1953 dans : Ma cousine Rachel, mais elle n’aura plus le succès qui a été le sien naguère.

On peut la voir dans : Le capitaine Blood, Les aventures de Robin des bois, Les conquérants, The strawberry blonde, La piste de Santa Fé, Double énigme, La charge fantastique, La fosse au serpents, Chut chut chère Charlotte, Jeanne papesse du diable, Les naufragés du 747, L’inévitable catastrophe, Le cinquième mousquetaire est son dernier film en 1979. Elle était la derniére survivante du film : « Autant en emporte le vent »

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (9)

Kirk Douglas, la fossette au poing - L'ExpressKIRK DOUGLAS (1916-2020)Yssur Danielovitch Demsky. Il est né à Amsterdam. Sa famille est très pauvre, le père est chiffonnier, et il doit sans cesse se battre contre ceux qui le moquent. Il tourne ses premiers films sous le pseudonyme de Norman Dems. Fils d’émigrés russes, il commence par le théâtre, avant de tourner son premier film en 1946 : L’emprise du crime, le denier tourné : The illusion (2003). Son physique est très célèbre avec sa fossette au menton. C’est une des plus grandes légendes du cinéma américain et mondial. Sur les tournages, il pouvait se montrer tyrannique en allant jusqu’à faire renvoyer le metteur en scène : Anthony Mann sur Spartacus, il tenait énormément à ce film car il n’avait pas été retenu pour le rôle de Ben Hur et il voulait sa revanche. Il a eu de nombreux problèmes à la fin de sa carrière : Accident d’hélicoptère et accident de santé à répétition.

On le retrouve dans : Règlement de comptes à OK Corral (Où il joue le rôle de Doc Holliday), Le dernier train de Gunhill (Avec Anthony Quinn), Spartacus (Un de ses plus beau rôle), Les héros de Telemark, El Perdido, La caravane de feu (avec John Wayne), Paris brûle-t-il, Une corde pour te pendre, Illusion en 2004 est son dernier film.

Il a eu un « César » d’honneur en 1980 et un « Oscar » d’honneur en 1996.

Son fils Michael Douglas mène une très belle carrière dans le cinéma également.

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (8)

 

DÉCÈS DE RENÉE LE CALM - ACTEURS, ACTRICES, RÉALISATEURS, COMPOSITEURS, SCÈNARISTES DU MONDE ET SOUVENIRSRENÉE LE CALM (1918-2019). Elle est née à Paris. Elle a une vie ordinaire jusqu’à l’âge de 74 ans où elle fait de la figuration dans un film de Cédric Klapisch : Riens du tout. Elle deviendra son actrice fétiche et on la retrouve dans : Le péril jeune, Chacun cherche son chat où elle est particulièrement brillante, Peut-être et Paris. Elle a aussi travaillé avec Jean-Marie Poiré, Claude Zidi, Isabelle Mergault. Tellement proche en 2009 est son dernier film. Elle a aussi tourné dans plusieurs séries TV, au total, on peut la voir dans plus de 30 productions.

 

 

 

 

 

 

Jacqueline Plessis - UniFranceJACQUELINE PLESSIS (1918-2019). Elle est d’abord une comédienne de théâtre et débutera au cinéma en 1942. On peut la voir dans :Les 7 péchés capitaux, Nana, Si Paris nous était conté de Guitry, Bonjour la chance en 1957 est son dernier film. Elle a aussi travaillé pour la TV, mais dans la partie technique ou comme productrice. Elle a été une grande Résistante pendant la guerre.

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (7)

Suzy Delair : biographie, actualités et émissions France CultureSUZY DELAIR (1917-2020)Suzanne Pierrette Delaire. Elle est née à Paris. Son père est sellier-carossier et sa mère est couturière, ils auraient voulu en faire une sage-femme mais elle débute comme modiste et fait de la figuration au théâtre et au cinéma, mais elle participe aussi à des revues avec Mistinguett. Elle débute au cinéma en 1930 dans : Un caprice de la Pompadour.

Elle avait bien d’autres cordes à son arc : elle était aussi un très bonne chanteuse et à ce titre jouera dans des opérettes, elle fera aussi des disques de chansonnettes. Elle avait la réputation d’avoir un caractère bien trempé.

Elle a fait partie du groupe d’artistes ayant accepté d’aller en Allemagne pendant la guerre sur invitation du ministère de la propagande nazie.

On peut la voir dans : Prends la route suivi en 1941 par : Le dernier des six où elle fait la joie des spectateur par sa gouille parigote. Elle tourne l’année suivante dans : L’assassin habite au 21, puis en 1947, dans Quai des orfèvres deux films de son compagnon Henri-Georges Clouzot. Elle excelle encore dans Lady Paname de Henri Jeanson en 1949. Elle tournera jusqu’en 1962 puis elle ne se produira plus qu’à trois reprises dans : Paris brûle-t-il en 1966, Les aventures de Rabbi Jacob en 1973 et dans : Oublie-moi Mandoline son dernier film en 1975. On la voit aussi dans : La vie de bohême, Atoll K, Souvenirs perdus, Gervaise, Si Pris nous était conté, Le couturier de ces dames, Les régates de San Francisco, Rocco et ses frères, Du mouron pour les petits oiseaux. Elle a aussi tourné pour la télévision (Hortense Schneider).

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (6)

PHOTOS – Danielle Darrieux, qui sont les hommes de sa vie ? - GalaDANIELE DARRIEUX (1917-2017)Danielle Yvonne Marie Antoinette Darrieux, Elle commence par des études musicales, mais à 14 ans, elle gagne le concours de recrutement pour tourner dans le film : Le bal (1931). Elle tournera ensuite sans discontinuer, jusqu’en fin des années 1990 à partir de cette date, elle se fera plus rare. Elle sera très critiquée pour avoir continuer de tourner sous le régime de Vichy, cela ne l’empêchera pas de tourner un film sur la résistance : Marie-Octobre. Elle est d’abord une gamine espiègle avant d’être l’ingénue type, à la beauté piquante, avant de devenir le type même de la parisienne élégante et pleine d’esprit. Elle chantera dans beaucoup de ses films et dans les comédies musicales de jacques Demy : Les demoiselles de Rochefort et : Une chambre en ville. Elle joue enfin les grand-mères dans les années 70 et se tourne surtout vers la télévision. Elle est capable de jouer dans tous les registres, mais elle excelle dans les rôles dramatiques comme : La vérité sur bébé Donge.

Elle a tenté une carrière aux USA en 1935 où elle est très bien accueillie, mais elle s’ennuie de la France et y revient avant la fin de son contrat (Elle y retournera un peu dans les années 50). Elle tournera avec les plus grands réalisateurs : Decoin, Duvivier, Cayatte, Ophuls, Autant-Lara, Allégret, Verneuil, Chabrol et avec les plus grands acteurs : Gabin, Marais, Bourvil, Fernandel, Delon, Brialy, Gérard Philipe.

De sa très longue filmographie (Prés de 130 films), on peut citer : Le bal, son premier film en1931,Mayerling, Jean de la lune, Occupe-toi d’Amélie, Le Bon Dieu sans confession, Le rouge et le noir, Si Paris m’était conté, Typhon sur Nagasaki, Les lions sont lâchés, Le crime ne paie pas, L’affaire Cicéron, Landru, Les oiseaux vont mourir au Pérou, L’année sainte, 8 femmes, Nouvelle chance, L’heure zéro, Pièce montée.

Une immense comédienne qui a traversé toutes les époques du cinéma parlant avec le même bonheur.

 

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (5)

Robert DARÈNE : Biographie et filmographieROBERT DARENE(1914-2016). Il est né à Marseille. Il a été Acteur, Réalisateur et scénariste. Comme acteur, il est peu visible dans ses films sauf dans : La route inconnue en 1948 où, curieusement , le réalisateur, Léon Poirier, lui a confié le rôle principal. Il sera acteur de 1933 à 1956 (Le schpountz, Les chiffonniers d’Emmaüs), en parallèle, il devient réalisateur en 1951 jusqu’en 1962, il a tourné 9 films dont 5 scénarisés par lui..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gisèle Casadesus - AlloCinéGISELLE CASADESUS

(1914-2017) GisèleTatiana Casadesus. Elle est née à Paris. Son père est un célèbre chef d’orchestre et sa mère est musicienne : Harpiste. Elle suit les cours du Conservatoire dont elle sort auréolée d’un premier prix de comédie qui lui ouvre les portes de la Comédie Française dont elle devient sociétaire en 1953, puis sociétaire honoraire en 1967. Elle aura un « Molière »  d’honneur en 2003 pour l’ensemble de sa carrière. Elle débute au cinéma en 1934 dans : L’aventurier, puis elle tourne dans : Vautrin, Verdict, Le mouton enragé, Une femme fidèle, Hommes femmes mode d’emploi, Les enfants du Marais, La dilettante, Le promeneur du champs-de-Mars, Palais royal, Le premier cercle, L’élégance du hérisson, La tête en friche, Ces amours-là, Elle s’appelait Sarah, La sieste sous le figuier.

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (4)

Yvette Lebon s'est éteinte - GalaYVETTE LEBON (1910-2014), Simone Lebon-Wachsberger. Elle est née à Paris.Elle débute par la danse et ne vient au cinéma qu’en 1931 dans : Rive gauche. Elle tournera avec Allégret, Dreville, Ophuls, Decoin. Pendant la guerre elle a des amitiés avec l’occupant qui lui seront reprochées après la guerre (un de ses amants : Jean Luchaire, sera fusillé en 1946). Elle a été la maîtresse de Guitry qui la fera tourner : Le destin fabuleux de Désirée Clary en 1942. Elle épouse, ensuite, un producteur américain et tourne dans des films mineurs, son dernier film date de 1972.

 

 

 

 

 

 

Paulette Dubost : "Dans ce métier, il y a beaucoup de gens qui croient avoir sucé la Tour Eiffel pour qu'elle devienne pointue"PAULETTE DUBOST (1910-2011).         Paulette Marie Emma Dubost, devenue Deplanque en 1929 . Elle est née à Paris, son père est ingénieur à GDF et sa mère est chanteuse à l’Opéra comique. Elle est « Petit rat » de l’opéra à 7 ans, elle fera de l’opérette et de la danse avant de venir au cinéma en 1931 dans : Le bal. Au total elle a tourné plus de 150 films ! Elle a souvent des rôles de femme un peu niaise comme dans : Hôtel du Nord ou : La règle du jeu, le déjeuner sur l’herbe, elle sera aussi : Bécassine. Ne sachant pas dire : Non, elle alterne le pire et le meilleur : Le retour des bidasses en folies ou Lola Montés. On la voit cependant avec des réalisateurs de talent : Le plaisir (Max Ophüls), Le meurtrier (Autant-Lara), Viva Maria (Louis Malle), Le dimanche de la vie (Jean Renoir), Tendre poulet (Philippe de Brocca), Le dernier métro (Truffaut), Milou en mai(Louis Malle). A la télévision elle tournera, avec talent, des rôles dramatiques : La dame aux camélias, Les chemins de pierre. On peut ajouter au cinéma : Roger la honte, Henriette, Les carnets du major Thomson, Le mouton à 5 pattes, Maigret tend un piége, Le bossu, Les mystères de Paris, Germinal, L’âge ingrat, Les mamies, Les yeux clairs en 2005 est son dernier film.

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2021

ILS NOUS ON QUITTÈ A PLUS DE 100 ANS (3)


Pierre Gérald - Vodkaster
PIERRE GERALD (1906-2012) Victor Haïm Cohen. Il est né à Paris . Son père est diamantaire, mais lui est attiré par le théâtre et c’est dans cette voie qu’il s’engage tardivement en 1954. Il fera aussi du cinéma en 1963, puis restera longtemps sans récidiver, il tourne son deuxième film en 1981 et le troisième en1990, en 1993, nouvelle pause jusqu’en2000, il tourne ensuite régulièrement jusqu’à son dernier film en 2007 : Ensemble c’est tout de Claude Berri. On peut le voir dans : La discrète, Tout est calme, Les poupées russes. Il a été le doyen des acteurs français. Il a aussi été le plus vieux participant à l’émission : Question pour un champion à plus de 100 ans !

 

 

 

 

 

 

Fragments d'un dictionnaire amoureux : Jean Delannoy | Le coin du cinéphageJEAN DELANNOY JeanFrançoisHenriDelannoy  (1908 -2008) Il a une licence de lettres, il hésite entre plusieurs voies mais préfère le cinéma Il a franchi toutes les étapes menant à la réalisation : Monteur, acteur, assistant réalisateur. Il a été la cible favorite de la nouvelle vague qui lui reprochait sa froideur et son académisme. Il a eu le grand prix du festival de Cannes en 1946 pour : La symphonie pastorale, primé à Venise en 1950 pour : Dieu à besoin des hommes et grand prix du cinéma français en 1961 pour : La princesse de Clèves. A partir de 1976 il tourne surtout pour la télévision. Il a longtemps été le symbole de la qualité française. Son premier long métrage sera : Paris-Deauville en 1934. Il collabore avec Jean Cocteau sur l’éternel retour.

Comme acteur il joue dans: Miss Helyett en 1928, puis dans : La grande passion et enfin Casanova en 1934.

Comme réalisateur, on lui doit en particulier : Macao l’enfer du jeu, L’éternel retour, Le bossu, Les jeux sont faits, Marie-Antoinette, Notre-Dame de Paris, Maigret tend un piège, Maigret et l’affaire Saint Fiacre, Le baron de l’écluse, Chiens perdus sans collier, La française et l’amour, La princesse de Clèves, Vénus impériale, Le majordome, Le soleil des voyous, Pas folle la guêpe, Bernadette, La Passion Bernadette, Marie de Nazareth est son dernier film en 1995.

Il a été membre du jury de Cannes en 1973.

Posté par CINELOVER à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :