19 septembre 2019

DÉCÈS DE CHARLES GÉRARD

Charles Gérard

Gérard Adjemian (1922-2019). Il est né à Istanbul. Il est d’origine arménienne. C’est un second rôle prolifique du cinéma français, il est souvent présent aux côtés de Jean Paul Belmondo, ou sous la direction de Claude Lelouch. C’est un « Gros nez » comme Robert Dalban. Il débute au cinéma comme acteur en 1946 dans : Macadam avec Françoise Rosay et Simone Signoret, puis Destin avec Tino Rossi, puis on le retrouve dans : Voyage surprise et Monsieur Vincent. Il passe ensuite à la réalisation, on lui doit : Une balle dans le canon en 1958, L’ennemi dans l’ombre, Les démons de minuit, La loi des hommes, à couteaux tirés, L’homme qui trahit la mafia, La fabuleuse histoire de Roland Garros en 1979  est son dernier film comme réalisateur. Il redevient acteur en 1957 dans : Tous peuvent me tuer, puis : Compartiment tueurs en 1965 , ensuite :Le voyou de Claude Lelouch en 1970, on le voit ensuite dans une série de films dont : Smic smac smoc , ça n’arrive qu’aux autres, L’aventure c’est l’aventure, La bonne année, Far West, Toute une vie, La gifle, L’incorrigible, Le corps de mon ennemi, Le jouet, L’animal, Flic ou voyou, Le guignolo, Les uns et les autres, Edith et Marcel, Viva la vie, Partir et revenir, Attention bandits, Un homme et une femme vingt ans déjà, Il y a des jours et des lunes, La belle histoire, Tout ça pour ça, Une pour toutes, Les parisiens, Le courage d’aimer, Un homme et son chien, Les infidèles, Turf, La dernière leçon en 2015 est son 68° et dernier film.

Un second rôle infiniment sympathique !

Posté par CINELOVER à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JOSEPH KOSMA

Joseph Kosma

(1905-1969). Il est né en Hongrie à Budapest. Très jeune il aime la musique et joue du piano, il accompagne d’ailleurs les films muets dans son cinéma préféré. A Budapest, il est élève clandestin de l’académie de musique car les élèves juifs sont contingentés. Il part ensuite pour Berlin avec une bourse, mais, en 1933, il fuit vers la France pour échapper aux nazis, il fera la rencontre de Prévert qui le prendra en amitié et l’introduira dans le milieu du cinéma. Pendant la guerre, il sera Résistant et sera gravement blessé en sautant sur une mine. En Hongrie, sa famille sera exterminée par les nazis de ce pays. Il a composé 137 musiques de films ou séries (dont 90 longs-métrages) et a composé les chansons d’une centaine de films ou séries. Il n’apparaît que dans 1 seul film : Jenny en 1936 où il est un joueur d’harmonium. La chanson française lui doit environ 150 titres dont : Barbara, En sortant de l’école, Les enfants qui s’aiment, Les feuilles mortes de Prévert dont il a mis de très nombreux poèmes en musique, La rue des blancs-manteaux de Sartre, Si tu t’imagines de Queneau, chansons interprétées par les plus grands de l’époque : Montand, Gréco, Les frères Jacques…Il a aussi fait de nombreuses compositions destinées à la scène théâtrale

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :