11 août 2019

ANDRZEJ WAJDA

Andrzej Wajda

(1926-2016). Il est né en Pologne. Son père est officier dans la police polonaise tué lors du massacre de Katyn d’abord attribué aux allemands, mais, en fait perpétré par les Soviétiques de Staline et sa mère est institutrice. Il fera partie de la Résistance polonaise aux nazis. A la fin de la guerre, il fait des études de cinéma et réalise des courts-métrages avant de se lancer dans les longs-métrages en 1955 avec : Une fille a parlé, le premier volet d’une trilogie sur la Résistance polonaise au nazisme avec : Ils aimaient la vie (Prix spécial du jury à Cannes en 1957 avec le 7° sceau de Bergman) et Cendres et diamant. On lui doit aussi : Le bois de bouleaux, La terre de la grande promesse, L’homme de marbre, L’homme de fer (Palme d’or à Cannes en 1981) , Sans anesthésie (Prix du jury œcuménique à Cannes en 1978), Danton avec Depardieu (César du meilleur réalisateur et Prix Louis Deluc en 1982), Katyn qui raconte le massacre des officiers polonais par les soviétiques de Staline, Les fleurs bleues en 2016 est son dernier film, il a, au total 55 réalisations : Documentaires, Films, TVfilms ou séries TV. Il aura un « Oscar » d’honneur en 2000, Il a aussi prés d’une quarantaine de scénarios à son actif.

Il a été sénateur en Pologne de 1989 à 1991.

 

 

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :