08 août 2019

DECES DE JEAN PIERRE MOCKY

Jean Pierre Mocky

Jean Paul Adam Mokiejewski (1929 ou1933-2019). Il est né à Nice. Ses parents sont d’origine polonaise. Pendant la guerre, il effectue des petits boulots et cherche à échapper aux allemands, il fait en particulier une petite apparition dans : Les visiteurs du soir de Carné. Il doit se marier à TREIZE ANS après avoir fait un enfant à une jeune fille, ils se sépareront au bout de 4 mois. Au fil de ses différents mariages, et hors mariage,  il aura DIX SEPT enfants! Il débute comme acteur et, à ce titre, fera 87 films ( !), Comme réalisateur on lui doit 81 réalisations : Courts-métrages, télévision et cinéma. Et ce n’est pas terminé ! Il a écrit 69 scénarios et produit 50 films.

On lui doit en particulier : Les dragueurs, son premier film en 1959, Un drôle de paroissien, l’Etalon, Solo, L’albatros, Chut, Un linceul n’a pas de poches, L’ibis rouge, Y-a-t-il un français dans la salle, A mort l’arbitre, Le mari de Léon, Votez pour moi. Il tourne très rapidement (parfois en moins de 2 semaines), s’occupe des décors, du scénario, du montage, il possède ses propres sociétés de production, il possède aussi sa propre salle de cinéma :Le Brady. Il utilise souvent les mêmes acteurs, en particulier Dominique Zardi qu’il a fait tourner 41 fois !

Il a aussi énormément tourné pour la TV.

Comme acteur, on le voit dans : Vive la Liberté en 1946 puis dans : Le rouge est mis, Le gorille vous salue bien, La tête contre les murs, Snobs, Le redoutable et dans nombre de ses propres films.

Un cinéaste vraiment « A part » !

 

Posté par CINELOVER à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

SYNOPSIS (5)

Grélon

DOCUMENTAIRE TV: LA VERITABLE HISTOIRE DU « VASE » DE SOISSONS

                         Une découverte récente d’un archiviste de la cathédrale de Noyon : Le Poisson, a permis de mettre un point final à la polémique historique qui dure depuis des siècles.

            Clovis se préparait à attaquer Soissons où une troupe de barbares était réfugiée. Voulant la victoire à coup sûr et à Soissons, il fît venir son météorologue préféré, Hecto Pascal, et lui demanda de prédire le temps pour les jours à venir. Le météorologue était un fourbe d’Ambert qui avait partie liée avec le chef des Barbares, voulant retarder l’attaque de Clovis, pour donner à ses maîtres le temps de s’organiser, il déclara à Clovis : « Demain il va vaser (Pleuvoir) à Soissons », le soleil reviendra dans deux jours. Mais Clovis avait sa grenouille personnelle et celle-ci indiquait « Beau fixe », il décida donc d’attaquer le lendemain sous un soleil radieux et remporta la victoire haut la main et les doigts dans le nez, ce qui n’est pas facile à faire.

                        Le surlendemain éclata un terrible orage accompagné de grêlons gros comme des melons, le fourbe météorologue en reçu un qui lui fendit le crâne alors qu’il passait devant la tente de Clovis et ce dernier lui dit « Souviens-toi qu’il "vase" à Soissons ».

            Clovis aurait même ajouté : « On n’est pas venu pour des haricots ».

La projection sera suivie d'un débat entre des historiens et des météorologues.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :