Roger DuchesneRoger, André, Charles Jordens (1906-1996). Il est né à Luxeuil-les-Bains. Il débute comme « Jeune premier » (C’est un très bel homme). Il tourne son premier film en 1934 : Vers l’abîme (Titre prémonitoire au vu de sa fin de carrière). Il est apparu dans une trentaine de films dont : Bob le flambeur de Jean Pierre Melville tourné en 1956, où il est vraiment excellent. On a pu le voir dans : Le Golem, Tarass Boulba, Messieurs les ronds de cuir, Le roman d’un tricheur, Le tigre du Bengale, Le tombeau hindou, Gibraltar, Adrien en 1943 est le dernier film de sa première période, il en tournera plus tard deux autres Bob le flambeur, et, son dernier film,  Marchand de filles. En 1943, il se retire pour ouvrir son restaurant : Le poulet de Bresse puis un cabaret de Pigalle : L’heure bleue, il a alors de grosses difficultés financières, car il est joueur, et emprunte une forte somme d’argent à Henri Lafont qui n’est autre que le chef de la gestapo française ! Suivra la partie la plus sombre de sa vie où il devra passer à plusieurs reprises devant la justice sans être condamné, mais sa carrière est terminée avec une étiquette de « Collabo ». Il se lance alors dans le banditisme et fera 2 ans de prison pour un hold-up en 1950. Il reviendra brièvement au cinéma avec Melville puis Maurice Cloche sans réussir son retour. Il écrira des polars violents et aura de nouveaux démêlés avec la justice.

 Il est curieux de voir Melville, qui a été un homme très important de la Résistance, travailler avec des « Collabos » comme il l’a fait avec José Giovanni (Condamné à mort à la Libération pour meurtre), ce dernier avait d’ailleurs un profond mépris pour Melville !