03 juin 2019

DECES DE MAI 2019

Alessandra Panaro

ALESSANDRA PANERO (1939-2019). Elle est née à Rome. Elle débute au cinéma en 1954. Elle tournera surtout en Italie, mais on la voit aussi dans : Pauvres mais beaux, Beaux mais pauvres, Cigarettes-Whisky et p’tites pépées, Rocco et ses frères, Le fils du capitaine Blood, Les mercenaires du Rio grande.

Barbara Perry

BARBARA PERRY (1921-2019). Elle est née en Virginie, son père est claviériste et chef d’orchestre, sa mère est soprano. C’était une chanteuse, danseuse et actrice qui a surtout joué à la TV. On peut la voir dans : Future cop, Le plan B, Mr Woodcock. Elle a aussi joué  au théâtre et s’est produite dans de nombreux night clubs de par le monde. Elle a plus de 80 prestations à la TV et au cinéma.

Peggy Lipton

PEGGY LIPTON (1946-2019). Elle set née à New York. Mannequin, idole des hippies dans les années 60, elle sera une actrice très appréciée aux USA dans des séries TV, elle sera aussi chanteuse. Elle a été la maîtresse de Paul McCartney, puis l’épouse de Quincy Jones. Au cinéma on a pu la voir dans : Postman en particulier.

Alvin Sargent

ALVIN SARGENT (1927-2019). Il est né à Philadelphie. Il a été un excellent scénariste, on lui doit en particulier les scénarios de : L’homme sauvage, De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites, Une étoile est née, Julia (Oscar du meilleur scénario en 1977), Des gens comme les autres (Oscar du meilleur scénario adapté en 1980), Ma mére-moi et ma mère, Spiderman 2 & 3 et The amazing Spiderman. Il a aussi été acteur dans ; tant qu’il y aura des hommes.

Pierre Hatet

PIERRE HATET (1930-2009). Il est né en Seine Maritime. Il a été un comédien de théâtre, mais il a aussi fait du doublage au cinéma. Il a tourné dans : Angélique-Marquise des anges et Paradis pour tous.

 

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 juin 2019

JOSIANE BALASKO

Josiane Balasko

Josiane Balaskovic (1950). Elle est née à Paris. Son père est yougoslave. Ses parents tiennent un petit bar à Paris. Son père décède quand elle a 14 ans. Après un passage dans l’art graphique, elle s’oriente vers l’art dramatique et le théâtre en particulier. Elle écrit des petits textes qu’elle interprète avant d’intégrer le Splendid avec la bande à Jugnot. Elle tourne son premier film en 1973 : L’an 01, après avoir figuré dans un court-métrage. Elle a plus de 100 films ou séries à son actif. Elle est aussi réalisatrice, sa première réalisation sera : sac de nœuds où elle joue en compagnie d’Isabelle Huppert, elle tourne ensuite : Les keufs un polar noir, Ma vie est un enfer avec Daniel Auteuil, Gazon maudit  avec Victoria Abril, une histoire d’homosexualité féminine pour lequel elle aura le « César » du meilleur scénario en 1996, Un grand cri d’amour avec Richard Berry l’histoire de deux comédiens qui se détestent, L’ex femme de ma vie avec Thierry Lhermitte et Karin Viard, une comédie douce-amère, Cliente avec Nathalie Baye , une histoire de prostitution masculine, Demi-sœur en 2013 avec Michel Blanc, l’histoire d’une femme qui a un âge mental de fillette et qui recherche son père, ce film sera un échec critique et public. Elle est actrice dans tous ses films. Elle a aussi signé une vingtaine de scénarios. Politiquement elle est proche du PCF.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juin 2019

FRANÇOIS BEL

François Bel

(1931-2007). Il est né à Lons-le-Saunier. Il réalise, en premier des courts-métrages animaliers en France et en Afrique pour le compte du Muséum d’Histoire Naturelle. Il effectue son service militaire en Algérie dans le service cinématographique des armées. Il est directeur de la photo puis deviendra cinéaste animalier et fondra avec Gérard Vienne (avec qui, il travaille) la société des cinéastes animaliers. Son premier long-métrage : Le territoire des autres en 1970 est une réussite qui suscitera l’admiration D’Orson Welles, il obtiendra, pour ce film, de nombreuses récompenses dont : Le Grand Prix de la Commission Supérieure Technique du cinéma à Cannes. Il réalise ensuite : La griffe et la dent en 1976, un film tourné essentiellement de nuit et qui obtiendra à nouveau : Le Grand Prix de la Commission Supérieure Technique du cinéma à Cannes. Il a ensuite tourné : L’arche des déluges en 1993 dont Paul Emile Victor dira : « François Bel, je l’ai vu naître, je l’ai vu grandir. Jeune homme, je l’ai vu obsédé par l’image. Aujourd’hui, il nous donne son dernier chef-d’œuvre l’Arche et les Déluges. Un chef-d’œuvre de poésie, d’images magnifiques, de rêveries et de signification, après 6 années de silence et de travail. Tant qu’il y aura des créateurs comme François Bel, il sera possible de ne pas désespérer ».

Il y a une fondation à son nom qui décernera, à partir de 2019, un prix à un jeune cinéaste innovant.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :