Henri Diamant-Berger

Henri Simon Diamantberger(1895-1972). Il est né à Paris. Il a obtenu une licence en droit dés ses 19 ans. Il s’engage alors pour la guerre, blessé, il sera démobilisé, il entre alors dans le milieu du cinéma en retournant des films dont les négatifs ne sont plus exploitables. Il va aux USA à la demande de Clemenceau pour valoriser le cinéma d’actualités français. Il y retournera souvent par la suite. Il sera un formidable innovateur du cinéma en inventant le métier de scripte, en créant les studios de Boulogne-Billancourt, en tournant le premier film en technicolor et en réalisant les premiers travellings et les tournages en extérieur. Il a aussi fondé une revue de cinéma : Le film avec Louis Delluc comme rédacteur en chef de 1916 à 1919. Il fera partie de la France Libre pendant la 2° guerre mondiale et sera à l'origine du renouveau du cinéma après la fin de la guerre. Il a réalisé 51 films à partir de 1913 jusqu’en 1959, il a scénarisé et produit une trentaine de films. On lui doit en particulier : Les 3 mousquetaires en 1923 (version muette) et en 1932 (en version parlante), 20 ans après et Milady en 1924, Arsène Lupin, Arsène Lupin contre Arsène Lupin, Mon curé chez les riches, Le chasseur de chez Maxim’s, La madone des sleepings, Messieurs les ronds-de-cuir sera son dernier film en 1959, il se consacre ensuite uniquement à la production.