22 avril 2019

JEAN COCTEAU

Clément Eugène Jean Maurice Cocteau (1889-1963). Il est né à Maisons-Laffitte. Son père est avocat, il se suicide en 1898. Élève peu Jean Cocteaudiscipliné, il ratera son bac à 2 reprises. Passionné de poésie, il publie son premier recueil à 20 ans. Il est réformé, mais participera quand même à la guerre comme ambulancier, mais sera vite démobilisé pour raison de santé. Ce court passage de sa vie sera à l’origine de son roman : Thomas l’imposteur. Son attitude durant la seconde guerre mondiale reste très controversée. Il décède le même jour qu’Edith Piaf qu’il aimait beaucoup. En plus de ses nombreuses activités artistiques, il aura beaucoup d’intérêt pour le cinéma, dés 1925, il réalise plusieurs courts-métrages, dont : Coriolan où il est acteur avec Josette Day. Il tourne son premier long-métrage : Le sang d’un poète en 1930, un film surréaliste en 4 tableaux, il tourne ensuite : La belle et la bête, un chef d’œuvre onirique avec Jean Marais et Josette Day, L’aigle à deux têtes avec Jean Marais et Edwige Feuillère, un film romantique, Les parents terribles avec Jean Marais et Yvonne de Bray, un imbroglio familial, Orphée avec jean Marais et Maria Casarès, une adaptation moderne de la légende, Le testament d’Orphée, un film baroque, qui est son dernier en 1959, il y tient le rôle principal aux côtés de Jean Marais. Il a aussi été scénariste de nombreux films, téléfilms et courts-métrages dont : L’éternel retour, Ruy Blas, Les enfants terribles et La princesse de Clèves. Il a aussi écrit les dialogues de plusieurs films dont : Les dames du bois de Boulogne et La princesse de Clèves. Il a aussi été acteur dans une douzaine de films dont : La Malibran et Le testament d’Orphée. Il était opiomane et aura beaucoup de mal à en sortir. Il a été élu à l’Académie française en 1955. Il a été président du jury à Cannes en 1953 et 54 et président d’honneur en 1957. Il a longtemps eu pour compagnon Jean Marais, mais il avait aussi eu une relation avec la princesse Nathalie Paley qui a perdu l’enfant qu’elle portait de lui dans les années 1930.

 

 

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :