Rachid Bouchareb

 

(1953). Il est né à Paris, il est d’origine algérienne. Il fait ses débuts de réalisateur dans des court-métrage et en étant assistant. Son premier long-métrage sera : Bâton rouge en 1985, l’histoire de 3 jeunes de banlieue en galère en France puis aux USA, Cheb, un jeune algérien est expulsé dans un pays qui lui est inconnu : l’Algérie, Poussière de vie, une histoire post-guerre du Vietnam, Little Sénégal, un africain part aux USA pour retrouver la trace de ses ancêtres esclaves et se retrouve confronté au racisme interafricain, Indigènes, la vie des africains du nord dans la 2° guerre mondiale, Les acteurs de ce film auront tous le prix d’interprétation masculine et ce film aura 3 « Césars » : meilleur scénario, meilleur montage et meilleurs costumes, London river, un musulman et une chrétienne recherchent leurs enfants après les attentats de Londres en 2005, Hors-la-loi, un film polémique sur la révolte algérienne, La voie de l’ennemi, un remake de 2 hommes dans la ville avec Forest Whitaker et Harvey Keitel, La route d’Istanbul, une mère part à la recherche de sa fille partie rejoindre l’état islamique, Le flic de Belleville avec Omar Sy, une sorte de remake de l’emmerdeur ou de Double détente peu convaincant. Il est aussi scénariste et producteur. Il a été membre du jury à Cannes en 2008.