Stanley Earl Abramson (1913-2001). Il est né à New York, sa mère est secrétaire à la Paramount. Après des études universitaires, il exerce Stanley Kramerdifférents petits boulots dans le cinéma puis devient assistant de production et scénariste pour différents studios. Il a participé à la 2° guerre mondiale comme cinéaste. Il devient réalisateur en 1955 avec : Pour que vivent les hommes, un film noir avec Sinatra, Robert Mitchum et Olivia de Haviland. On lui doit 200films pour le cinéma et aussi pour la TV dont : Jugement à Nuremberg, un film sur le procès des principaux nazis avec Burt Lancaster, Spencer Tracy et Richard Widmark, d’après les minutes du vrai procès, ce film aura 2 « Oscars » : Meilleur scénario et meilleur acteur (Maximilian Schell, qui aura aussi le golden Globe), Un monde fou,fou, fou avec Spencer Tracy, un accidenté, en mourant, raconte aux témoins qu’il a caché un trésor et déclenche une ruée vers l’or, La nef des fou une série d’intrigues sur un bateau voguant vers l’Allemagne en 1933 avec Simone Signoret, Vivien Leigh, Lee Marvin et José Ferrer, Devine qui vient dîner, une jeune fille blanche veut épouser un noir alors que les mariages interraciaux sont interdits, avec Spencer Tracy, Katharine Hepburn et Sidney Poitier, « Oscar » meilleur scénario et de la meilleure actrice (Katharine Hepburn), curieusement Sidney Poitier qui est noir épousera Joana Shimkus qui est blanche. Spencer Tracy est décédé quelques jours après la fin du tournage. R.P.M. traite des émeutes étudiantes des années 60, La théorie des domino avec Gene Hackman et Candice Bergen, un très bon film conspirationiste, The runner Stambles en 1979 est son dernier film, la vie d’un pasteur dans une petite ville minière pauvre. Il a ^produit plus de 40 films dés 1942.