Andrew MartonEndre Marton (1904-1992). Il est né à Budapest en Hongrie et deviendra citoyen américain. Il passe sa jeunesse au Tyrol et cet environnement de montagnes lui servira ensuite pour ses scènes de La femme aux deux visages avec Garbo en 1941 où il est assistant réalisateur. Il débute comme assistant de rédaction et sur les conseils de Lubitsch, il part pour Hollywood en 1923 et il revient en Europe en 1927 où il devient rédacteur en chef puis assistant réalisateur avec Max Linder en particulier. En 1933, il fuit l’Allemagne devant la montée du nazisme et tourne en Grande Bretagne et, en 1935, il réalise, au Tibet, un extraordinaire documentaire : le démon de l’Himalaya, un film de propagande pour le Reich (Il en fera un remake en 1952 : Tempête sur le Tibet). Ses films suivants sont peu intéressants et en 1933, il, quand la guerre éclate, il se réfugie aux USA. Il sera un extraordinaire metteur en scène de seconde unité, c’est à lui que l’on doit la course de chars de Ben Hur, il a aussi tourné les extérieurs du Jour le plus long. Comme réalisateur on lui doit en particulier : Les mines du roi Salomon avec Stewart Granger et Deborah Kerr, Les 55 jours de Pékin (Commencé par Nicholas Ray), L’attaque dura sept jours, Le jour où la terre s’entrouvrira, Clarence le lion qui louchait, Cow boy dans la brousse en 1967 est son dernier film.