Robert Mulligan

 

(1925-2008). Il est né dans le Bronx. Son père est policier. Il fait des études de théologie qu’il interrompt pour être incorporé dans les Marines comme opérateur radio pendant la seconde guerre mondiale. Après guerre, il fait des études de journalisme et de littérature, et travaille brièvement au New York Times avant de se diriger vers la TV, où il fait des petits boulots et apprend son métier sur le tas et il devient réalisateur de series TV en 1952, il tournera pour la première fois au cinéma en 1957 : Prisonnier de la peur avec Anthony Perkins et Karl Malden l’histoire vraie d’un homme que son père pousse à devenir un champion de base-ball et qui en perd la raison. Il a tourné 34 films pour le cinéma ou la TV, on lui doit en particulier : Du silence et des ombres avec Gregory Peck, un film admirable sur l’intolérance et le racisme qui vaudra un « Oscar » à Gregory Peck, Le sillage de la violence avec Steve McQueen et Lee Remick, une histoire de mère possessive à l’excès, Daisy Clover avec Natalie Wood et Robert Redford, la manipulation d’une jeune fille par le système hollywoodien, Escalier interdit, avec Sandy Dennis une jeune prof aux prises avec des ados turbulents dans une banlieue défavorisée, L’homme sauvage avec Gregory Peck et Eva Marie Saint, un excellent western, Embrasse moi-je te quitte avec Jeff Bridges, James Caan et Sally Field, une comédie romantique, Un été en Louisiane en 1999 avec Reese Whitherspoon, une romance rurale.