John Lee Thompson

 

(1914-2002). Il est né en Angleterre à Bristol. Ses parents sont des gens de théâtre et, très jeune, il écrit sa première pièce. Il commence comme comédien de théâtre, puis devient scénariste au cinéma avant de faire la guerre dans la RAF où il est mitrailleur de queue et radio. Après guerre, il revient au cinéma comme scénariste avant de tourner son premier film en 1950 : Murder without crime. Il a tourné plus de 60 films, on lui doit en particulier : Le désert de la peur avec Anthony Quayle, un film de guerre, Aux frontière des Indes avec Lauren Bacall, un film d’aventures, Les canons de Navaronne avec Gregory Peck, Anthony Quinn et David Niven, un chef d’œuvre du film de guerre, Les nerfs à vif avec Gregory Peck et Anthony Quinn, un thriller où un avocat et sa famille sont menacés par un ancien taulard, Tarass Boulba avec Yul Brynner et Tony Curtis, un film d’aventures exotiques, L’or de Mackenna avec Gregory Peck et Omar Sharif, un excellent western, La conquête de la planète des singes, La bataille de la planète des singes (Il devait diriger le premier opus, mais a du renoncer pour faire l’or de Mackenna), Le bison blanc, un western mâtiné de fantastique avec Charles Bronson et Jack Warden, Le justicier de minuit avec Bronson, L’enfer de la violence avec Bronson, Allan Quatermain et les mines du roi Salomon avec Sharon stone et Richard Chamberlain, un film d’aventures précurseur d’Indiana Jones, La loi de Murphy avec Bronson, Le justicier braque les dealers avec Bronson, Le messager de la mort avec Bronson, un polar chez les Mormons, Kinjite sujets tabous avec Bronson, un polar dans les milieux pédophiles est son dernier film en 1989. Gregory Peck le tenait pour un de ses réalisateurs préférés.