22 juillet 2018

NOOMI RAPACE

 

Noomi Rapace

 

Noomi Noren (1979). Elle est née en Suède. Sa mère est dans le cinéma (actrice et metteur en scène), son père biologique est un espagnol acteur et chanteur de flamenco qu’elle ne connaîtra qu’à l’âge de 15 ans. A 5 ans elle déménage en Islande.  Elle fait ses premiers pas au cinéma comme figurante à sept ans, puis débute à la TV en 1996. A 15 ans elle quitte le domicile familial, suit des cours de théâtre en Suède et monte alors sur scène. Elle se marie en 2001 avec l’acteur Ola Rapace dont elle se sépare en 2010. Ses neuf premiers films sont tournés en Suède ou au Danemark. Elle devient mondialement célèbre avec le dixième : Millénium en 2009 et ses deux suites, elle parle, alors, à peine l’anglais qu’elle décidera d’apprendre ensuite intensivement. Sa filmographie est longue, on peut citer : Sherlock Holmes de Guy Ritchie, Prometheus de Ridley Scott, Passion de Brian de Palma, Alien-convenant de Ridley Scott, Conspiracy de Michael Apted, Quand vient la nuit, Seven Sisters et un très bon thriller avec Colin Farrell : Dead man down. C’est une excellente actrice d’un rare dynamisme, qui effectue ses cascades elle-même, quand cela  lui est permis, elle a d’ailleurs eu deux accidents assez graves, ce faisant. Elle a obtenu de nombreuses récompenses pour son travail. Dans sa jeunesse elle a aussi voulu devenir une rockeuse punk.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2018

AMANDA SEYFREID

Amanda Seyfreid

 

(1985). Elle est née en Pennsylvanie (Avec des ascendant allemands, d’où son nom). Ses parents sont, tous deux, dans le milieu de la santé. Après ses études secondaires, elle devient mannequin dés l’âge de 11 ans (Elle a fait la pub de Givenchy en 2014 et 2015) c’est une très jolie personne, elle suit en même temps des cours de théâtre et de chant classique pendant 5 ans. Ses débuts se font à la TV dans des séries en 1999. Son premier rôle au cinéma sera dans : Lolita malgré moi en 2004 où elle n’obtient pas le rôle titre. Elle a déjà à son actif une trentaine de films, on peut citer : Nine live (Récompensée à Locarno), Alpha dog de Nick Cassavetés, Chloé de Atom Egoyan (Avec le rôle titre), Elle est la vedette de : Disparue, un très bon thriller qui, curieusement, n’a pas eu de succès. Elle joue le rôle de Cosette dans : Les misérables une comédie musicale de Tom Hooper en 2012 (elle a alors 27 ans !!!), On la voit aussi dans Lovelace, Albert à l’Ouest, Pan, Ted 2, Mamma mia 2Anon est sorti en 2018. Elle est aussi chanteuse dans les B.O. d’une dizaine de films. Elle se passionne pour la météorologie et elle s’adonne également à la peinture. Sa vie amoureuse est bien remplie, elle est la mère d’une petite fille, Nina  qui pèse, selon une source bien informée, 3,005321 kg (on est précis dans les maternités US !!!). Son mari est Thomas Sadoski, un acteur que l’on a vu récemment dans John Wick. Elle est victime de crises d’angoisse et de panique  qui font qu’elle ne peut pas monter sur scène au théâtre. C’est une très bonne actrice aux talents multiples.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juillet 2018

14 JUILLET

14 JUILLET

Un film de René Clair de 1933 avec Annabella, Raymond Cordy, Georges Rigaud, Paul Olivier. Ce film raconte l’histoire d’amour d’un chauffeur de taxi et d’une fleuriste mise à mal par le retour d’une ancienne amie du chauffeur. Ce sera le prétexte pour montrer la vie des faubourgs de cette époque.

 

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2018

JACQUES ROZIER

 

Jacques Rozier

 

(1926). Il est né à Paris. Il est passé par l’IDHEC avant de devenir assistant réalisateur à la TV. Il réalise en parallèle des courts-métrages d’un ton inédit qui annonce la nouvelle vague (Surtout : Rentrée des classes et Blue-jeans). Il en réalisera tout au long de sa carrière de 1947 à 2008. Son premier long-métrage sera : Adieu Philippine en 1962 : Les derniers jours de liberté d’un homme qui est mobilisé pour aller en Algérie, l’histoire de ce film est rocambolesque : tourné avec des acteurs de la rue  dans les montagnes corse inaccessibles aux véhicules, la bande son est perdue, elle sera reconstituée en lisant sur les lèvres des acteurs ! Le producteur se retire, Rozier en rachète les droits pour le monter et le présenter à Cannes en 1962 où il est primé dans la semaine de la critique. Il aura beaucoup de mal à tourner à nouveau et travaille, en attendant, pour la TV et réalise un documentaire : Cinéastes de notre temps. Il tourne enfin : Du coté d’Orouët avec Bernard Menez en 1973, une gentille comédie autour d’un garçon timide en vacances, ce film n’aura aucun succès public, Suivront : les naufragés de l’île de la Tortue avec Pierre Richard, Maurice Risch et Jacques Villeret, des « Pieds Nickelés », organisent des voyages sur une île déserte, Maine océan avec Bernard Menez, Yves Afonso et Luis Rego, la rencontre, dans un train, d’hommes et de femmes de nationalités et de langues différentes, Ce film aura le prix Jean Vigo en 1986, Fifi Martingale en 2001 avec Jean Lefévre qui joue un auteur de boulevard récompensé par un « Moliére » inattendu, ce film ne sortira pas en salles. Son dernier projet : Le perroquet parisien est actuellement en panne depuis 2007 à cause de problèmes de production. Ses tournages sont particuliers, scénarios non achevés, pas de direction d’acteurs, pas de respect de temps de tournages, pas de « Coupez » à la fin d’une prise, les acteurs continuent d’improviser. Tous ces faits lui ont construit une image de dilettante.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2018

OLGA PREOBRAZHENSKAYA

 

Olga Preobrazhenskaya

Village-du-peche

 

 

 

Olga Ivanovna Preobrajenskaïa (1881-1971). Elle et née à Moscou. Elle suit des cours de théâtre et se produit ensuite sur les planches avant de tourner pour le cinéma en 1913 dans : Les clefs du bonheur, elle aura un beau succès comme actrice et tournera dans sept films (en particulier dans : Les bas-fonds de St-Petersbourg). Elle devient en même temps réalisatrice et tourne son premier film en 1916, suivront 10 autres réalisations dont : Le village du péché en 1927 qui est considéré comme le premier film féministe russe, une chronique familiale dans un village de Russie où se succèdent les saisons et les événements, c’est son seul film diffusé en France. Elle a tourné son dernier film en 1941. Elle est considérée comme une pionnière du cinéma mondial, elle a été une des fondatrices de l’institut du cinéma russe où elle a été enseignante. Elle est dans le coffret des "Pionniéres du cinéma".

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2018

GUILLAUME CANET

Guillaume Canet

 

(1973). Il est  né à Boulogne-Billancourt. Ses parents sont éleveurs de chevaux. A 10 ans il se produit dans un cirque cependant il se destine à une brillante carrière de cavalier, mais il est victime d’un grave accident lors d’une course d’obstacles et doit renoncer à ses projets (Il reprendra l’équitation pour le tournage de Jappelou), il se lance alors dans sa deuxième passion la comédie, il entre au cours  Florent et débute au théâtre avant de passer à la télévision dans de nombreux téléfilms. Il fait sa première apparition au cinéma en 1997 dans Barracuda, au total il a joué dans 66 films. Il devient réalisateur en 1996 ave un court-métrage : Sans regret, il en tournera encore trois autres (Dont je t’aim) avant de réaliser son premier long-métrage en 2002 : Mon idole avec François Berléand, Diane Kruger et Lui-même, les déboires d’un jeune assistant de la TV. Puis il tourne : Ne le dis à personne en 2006 avec François Cluzet, André Dussollier, Kristin Scott Thomas et Nathalie Baye, Un crime mystérieux, ce film aura une multitude de récompenses dont :  Césars du meilleur réalisateur et du meilleur acteur (Cluzet), Prix Lumière du meilleur film, Globes de cristal du meilleur film et du meilleur acteur, Ce film sera un très gros succès public, Les petits mouchoirs avec François Cluzet, Marion Cotillard et Benoît Magimel, les états d’âmes d’amis en vacances alors que l’un d’eux est entre la vie et la mort, Blood Ties avec Clive Owen, Marion Cotillard et James Caan, le conflit de 2 frères, un flic et un truand sorti de prison ce sera un énorme échec aux USA, Rock’n roll avec Guillaume Canet et Marion Cotillard, un réalisateur se rend compte qu’il a pris « un coup de vieux », Nous finirons ensemble sortira en 2019, c’est la suite des « Petits mouchoirs » avec le même casting.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2018

MABEL NORMAND

Mabel Normand

 

 

(1892-1930). Elle est née à New York (Staten Island). Elle commence par être modèle pour artistes. Elle débute au cinéma en 1910 dans un court-métrage au temps du muet, elle tournera pour Mack Sennett et le suivra quand il fondera la compagnie Keystone et c’est elle qui fera engager Charlie Chaplin, avec qui elle tournera plusieurs films comme réalisatrice. Elle est une des plus grandes actrices comiques du début du cinéma à une époque où on considérait que les femmes n’étaient pas drôles au cinéma, elle a tourné avec les plus grands comiques de l’époque. Sa carrière sera perturbée par le scandale de l’assassinat du metteur en scène William Desmond Taylor qu’elle est la dernière à avoir vu vivant, ce meurtre est resté non élucidé, elle sera également concernée par la tentative de meurtre d’un magnat du pétrole par son chauffeur qui s’est servi du pistolet de Mabel.  Sennett à tout fait pour la protéger, mais a du finir par céder et ne plus la faire tourner. Elle était célèbre pour les « party » qu’elle donnait, au cours de l’une d’elles elle décida de se marier avec Lew Cody, mais elle se rendit compte que c’était une erreur quelques heures après et ils se sont séparés et ont continué à vivre séparément. Elle avait pour surnom : « Mabel tête folle » ! Elle est la première femme à recevoir une tarte à la crème dans la figure dans un film. Elle est décédée de la tuberculose. Elle a tourné dans 220 films comme actrice  elle a été scénariste de 6 films et à mis en scène 10 films de 1914 à 1915, elle a tourné son dernier film : One hour married en 1927.
C’est une des pionnières du cinéma mondial que l’on a complètement oublié de nos jours, Elle figure, comme réalisatrice, dans un coffret de DVD édité en 2018.

Posté par CINELOVER à 16:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2018

CEDRIC KAHN

Cedric KAHN

(1966). Il est né dans la Drome à Crest. Ses parents sont pharmaciens. Il est passionné de cinéma depuis son enfance, il entre dans le milieu par la petite porte et devient assistant (De Pilat en particulier). Il réalise 2 courts-métrages en 1989 (Nadir) et en 1990 (Les dernières heures du millénaire) et cela lui permet de tourner son premier long-métrage en 1991 : Bar des rails la liaison d’un ado et d’une femme qui vit seule avec sa fille, suivront : Trop de bonheur, la vie de 4 ados qui se croisent, reprise en version longue d’un téléfilm, L’ennui avec Charles Berling et Arielle Dombasle, la lente dérive d’un prof de philo incapable de maîtriser ses sentiments amoureux, Roberto Succo, la cavale d’un fou meurtrier, Feux rouges avec Jean Pierre Darroussin et Carole Bouquet, un drame familial, L’avion avec Isabelle Carré et Vincent Lindon, film onirique avec un enfant en personnage central, Les regrets avec Yvan Attal et Valérie Bruni-Tedeschi, Les regrets, les retrouvailles de deux adultes qui se sont aimés enfants, Une vie meilleure avec Guillaume Canet et Lila Bekthi, un couple sur le point d’ouvrir un restaurant se voit refusé l’autorisation de le faire, Vie sauvage avec Mathieu Kassovitz, un père en instance de divorce se cache pendant des années dans la nature avec ses enfants, La prière en 2018, la rédemption d’un drogué. Il est aussi scénariste et acteur

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2018

SOULEYMAN CISSÈ

 

 

Souleyman Cissé

(1940). Il est né à Bamako au Mali. Il est issu d’une famille modeste et se passionne d dés son plus jeune âge pour le cinéma, il devient projectionniste et commentateur de film avant d’obtenir une bourse et suivre des études de cinéma à Moscou. De retour dans son pays il est versé au service cinématographique et parcourt son pays en réalisant des documentaires. Il réalise son premier long-métrage en 1975 : Den muso (La jeune fille), l’histoire d’une jeune muette séduite, violée et abandonnée par son séducteur, le film sera interdit et le réalisateur ira en prison pour avoir accepté une aide de la France, cette interdiction durera 3 ans. Suivront : Baara (Le travail), un jeune ingénieur est assassiné pour avoir voulu dénoncer aux ouvriers l’attitude de leur PDG, Finyé (Le vent), la révolte des étudiant face au pouvoir militaire (multi récompensé de par le monde), Yeelen (La lumière), le difficile passage à l’âge adulte d’un enfant, Prix spécial du jury à Cannes en 1987 (Il est le premier cinéaste africain récompensé à Cannes), Waati, le parcours d’un enfant noir qui fuit l’apartheid en Afrique du sud, Min yé (Dis-moi qui tu es), traite de la polygamie, O ka en 2015, un documentaire qui est une réflexion sur les tourments que son pays a vécu. Il est le scénariste de ses films.

Il a été membre du Jury à Cannes en1983.

Il est le président fondateur du bureau central de l’union des créateurs et entrepreneurs du cinéma et de l’audiovisuel de l’Afrique de l’Ouest.

 

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juillet 2018

SAMUEL BENCHETRIT

 

Samuel Benchetrit

 

(1973). Il est né à Champigny sur Marne. Son père est serrurier, sa mère est coiffeuse. Peu attiré par les études, il quitte l’école tôt pour faire des petits boulots liés au cinéma. Il tourne un court-métrage en 2001 : Nouvelle de la tour L. Avec Sami Bouajila et il passe en 2003 aux longs-métrages avec : Janis et John avec Marie Trintignant (sa compagne d’alors), François Cluzet et Sergi Lopez, pour escroquer un cousin défoncé au LSD, un homme met en scène des pseudos Janis Joplin et John Lennon, c’est le dernier film de Marie Trintignant, J’ai toujours rêvé d’être un gangster avec Jean Rochefort, Anna Mouglalis et Edouard Baer, quatre histoires en apparence distinctes se rejoignent, Chez Gino avec José Garcia et Anna Mouglagis, pour toucher un héritage un pizzaïolo doit prouver qu’il est un caïd, Un voyage avec Anna Mouglalis, un couple part en voyage en confiant leur fils à sa grand-mère, Asphalte avec Isabelle Huppert, un ascenseur en panne et ses conséquences sur les résidents, Chien en 2018 avec Vincent Macaigne et Vanessa Paradis, un SDF est recueilli par un patron d’animalerie qui le considère comme son chien.
Il est aussi écrivain, scénariste et acteur.

Depuis le 30 juin 2018 il est au « Paradis » !!!

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :