Paul Thomas Anderson

(1970). Il est né en Californie. Son père organise des spectacles d’horreur. Élève turbulent, il va d’école en école, il restera deux jours dans la prestigieuse école de cinéma : New York University School, préférant apprendre son métier sur le terrain. Il reçoit, de son père, une caméra à 12 ans avec laquelle il réalise des petits films. Il débute à la TV comme assistant dans des téléfilms et des jeux. Il tourne son premier film en 1996 : Double mise avec Philip Baker Hall, John C. Reilly et Gwyneth Paltrow, un jeune homme pauvre rencontre un joueur professionnel qui l’initie à sa passion, Boogie Nights avec Don Cheadle, la descente aux enfer d’un acteur porno et de son réalisateur, Magnolia, Ours d’or à Berlin en 2000, avec Tom Cruise, une réflexion sur le hasard et le destin à travers la vie de 9 personnages, Punch-Drunk love, Prix de la mise en scène à Cannes en 2002 avec Emily Watson et Philip Seymour Hoffman, le seul garçon d’une famille de 8 enfants étouffé par ses sœurs,découvre un véritable amour, There will be blood avec Daniel Day-Lewis, une histoire familiale sur fond de pétrole et de religion (Oscar du meilleur acteur pour Daniel Day-Lewis en 2008), The master avec Joaquim Phoenix et Philip Seymour Hoffman, un vétéran de la 2° guerre mondiale à la recherche de son équilibre s’associe à un prêcheur itinérant (allusion à la scientologie), ce film, bien reçu par la critique, sera un échec financier, Inherent vice avec Joaquim Phoenix, Josh Brolin et Owen Wilson, un privé enquête sur la disparition d’un milliardaire, Phantom Thread  en 2017 avec Daniel Day-Lewis, un grand couturier anglais, coureur de jupon, se fait prendre au piége d’une de ses conquêtes et cela bouleverse ses habitudes. Il a la réputation d’être très pointilleux dans son travail et doté d’un très fort caractère prêt à tous les affrontements aussi bien avec les producteurs qu’avec les acteurs et les équipes techniques. Il a aussi tourné un très grand nombre de courts-métrages et de vidéos. Il est aussi scénariste.