Gus Van Sant

 

(1952). Il est né à Louisville dans le Kentucky. Son père est voyageur de commerce et fabriquant de vêtements, sa famille le suit dans tous ses déplacements. Il est diplôme de l’école d’art d Rhode Island et réalise quelques courts-métrages, mais il est aussi musicien et preneur de son. Ses premières réalisations seront des films indépendants qu’il aura parfois du mal à financer, il devra parfois faire des films plus « faciles » pour le public et pouvoir en réaliser d’autres qui le sont moins. Il est ouvertement gay et cela apparaît dans ses films, en particulier avec Harvey Milk qui est un succès public. Son premier film en 1986 est Mala noche, une histoire d’amour homosexuel entre un américain gay et un jeune immigré mexicain, suivront : drugstore cow-boy avec Matt Dillon, l’histoire d’un couple de drogué braqueurs de pharmacie, My own private Idaho avec River Phoenix et Keanu Reeves, l’histoire de deux toxicomanes un gay et un hétéro, ce dernier tombe amoureux au cours d’un voyage et l’autre sombre dans le désespoir, Even cowgirls get the blues avec Uma Thurman, une handicapée voyage en stop et rencontre un groupe de cowgirls, Prête à tout avec Nicole Kidman et Matt Dillon, une femme ambitieuse utilise tous les moyens possible pour percer à la TV, Will Hunting avec Matt Damon (coscénariste avec Ben Affleck et lauréats d’un « Oscar » du scénario en 1998) et Robin Williams l’histoire d’un marginal surdoué en sciences qui rencontre  un homme qui saura le canaliser, ce sera un très gros succès mondial, Psycho, un remake du film d’Hitchcock (Psychose) avec Anne Heche (Ce film a obtenu 3 « Razzie awards » : Pire réalisateur, pire remake et pire actrice pour Anne Heche), A la rencontre de Forrester avec Sean Connery, La rencontre d’un jeune afro-américain et d’un vieil écrivain misanthrope, Gerry avec Matt Damon et Casey Affleck perdus dans le désert californien, Elephant, histoire d’une fusillade dans un lycée qui aura la palme d’or à Cannes en 2003, Last days avec Asia Argento, une rock star dépressive vie ses derniers instants, Paranoid park, la vie d’un jeune homme adepte du skateboard qui tue accidentellement un homme et s’enferme dans un profond silence, ce film aura le prix du 60° anniversaire à Cannes, mais sa diffusion a été chaotique, Harvey Milk avec Sean Penn, la vie d’un homme politique homosexuel qui finira assassiné, Restless, un garçon traumatisé par la mort dramatique de ses parents tombe amoureux d’une fille atteinte d’un cancer et en phase terminale, Promised land avec Matt Damon et Frances McDorman, un couple de lobbyistes pétroliers tente d’acheter leurs terres aux paysans d’une campagne de Pennsylvanie pour y extraire du gaz de schiste sans parler des énormes risques écologiques de cette industrie, Nos souvenirs avec Naomie Watts et Matthew Mc Conaughey, un homme qui se prépare à se suicider porte secours à un blessé grave, Don’t worry he won’t get far on foot, un alcoolique devenu tétraplégique trouve une renaissance en devenant dessinateur de BD avec Joachim Phoenix et Rooney Mara.

Il est aussi scénariste, acteur, peintre, photographe et réalisateur de « clips »