Dominique Cabrera

(1957). Elle est née en Algérie et vient en France en 1962. Elle fait des études de Lettres Modernes, puis entre à l’IDHEC et en sort diplômée en 1980. Son premier travail est celui de monteuse pour FR3. Elle commence par tourner des courts-métrages, elle a une vision sociale de son art. son premier long-métrage : Une poste à la Courneuve est un documentaire sur un postier de cette cité, elle réalise ensuite : L’autre côté de la mer avec Claude Brasseur et Roschdy  Zem, la rencontre d’un pied-noir resté en Algérie et d’un chirurgien d’origine algérienne qui vit en France, Nadia et les hippopotames avec Ariane Ascaride et Thierry Frémont, pendant une grève des transports, une mère et son bébé recherchent le père de l’enfant vu à la TV  dans un groupe de grévistes, Le lait de la tendresse humaine avec Bruel et Marilyne Canto, une mère de famille disparaît après la naissance de son 3° enfant, La folle embellie avec Miou-Miou et  Jean Pierre Léaud, un groupe de fous profite du trouble de l’exode en 1940 pour quitter leur asile, Corniche Kennedy, la vie d’un groupe d’ados de Marseille observée par une future bachelière qui veut les rejoindre. Elle est aussi actrice dans quatre films de ses collègues. Elle bénéficie du respect de ses collègues pour la sensibilité de ses réalisations.