Luchino Visconti

Luchino Visconti di Modrone comte de Lonate Pozzolo (1906-1976). Il est né à Milan. C’est un descendant de princes qui ont régné sur Milan. Il est passionné de théâtre et de musique. Dans sa jeunesse il s’occupe de chevaux dans l’écurie familiale et fait son service militaire dans la cavalerie. Dans sa jeunesse il a croisé de très grands artistes comme Toscanini, Puccini ou d’Annuzio qui venait chez ses parents. Ayant voulu se marier, à 19 ans,  avec un jolie jeune femme, son père s’y étant opposé, il se tourna définitivement vers des amours masculines (Il a vécu longtemps avec Helmuth Berger). Son père avait du le placer dans une école militaire pour lui apprendre la discipline. Pendant la guerre, il sera résistant communiste, arrêté par la gestapo, il sera torturé et échappera de peu à la mort. Il débute sa carrière comme assistant aux côtés de grands réalisateurs comme Renoir en France ou Rossellini et Fellini et tourne quelques courts-métrages. Il réalise son premier film en 1943 : Les amants diaboliques, ce film est considéré comme le premier du courant néo-réaliste, l’histoire d’un vagabond sui tombe amoureux d’une femme mariée. Il a tourné une quinzaine de films pour le cinéma et a un peu travaillé pour la TV. On se souvient de Senso avec Alida Vali, La nuit blanche avec Maria Schell, Rocco et ses frères un superbe film avec Delon, Renato Salvatori et Annie Girardot Lion d’argent à la Mostra de Venise en 1960, Le guépard avec Delon, Claudia Cardinale et Burt Lancaster, un film monumental, Palme d’or à Cannes en 1963, Sandra avec Claudia cardinale, L’étranger, adaptation du roman de Camus avec Mastroianni, Anna Karina, Blier, Wilson et Cremer, Les damnés avec Dirk Bogard et Ingrid Thulin, l’histoire d’une famille allemande séduite par le nazisme, Mort à Venise avec Dirk Bogard et Silvana Mangano, Ludwig avec Helmuth Berger et Romy Schneider, la vie de Louis II de Bavière, il sera victime d’une congestion cérébrale pendant le tournage, Violence et passion avec Burt Lancaster et Sylvana Mangno, L’innocent est son dernier film en 1976 avec Giancarlo Giannini et Laura Antonelli, il a terminé son film dans un fauteuil roulant. Il était aussi scénariste.

Il a beaucoup travaillé pour le théâtre et aussi pour l’opéra en particulier avec Maria Callas.

Il a été président du jury à Cannes en 1969.
Il fumait jusqu’à 120 cigarettes par jour !