19 mai 2018

PALMARES DU FESTIVAL DE CANNES 2018

Kore Eda

Cannes 2018

Source: E1

Posté par CINELOVER à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LES FILMS MAUDITS (1)

Enfer

L’ENFER de Clouzot en 1964

Le tournage est chaotique, Clouzot n’en dort plus la nuit et réveille ses collaborateurs pour  parler des modifications journalières du scénario, Reggiani se porte malade et abandonne le tournage et Clouzot fait un infarctus. Le film ne sera jamais terminé, Chabrol en tournera une version personnelle.

Homme qui tua

L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE de Terry Gilliam en 2000/2018

Jean Rochefort qui devait tenir le rôle de Don Quichotte abandonne le tournage pour soigner une hernie discale. Le tournage se fait dans un désert, mais cette année là, il a plu avec abondance et le paysage censé être aride s’est mis à reverdir et à refleurir, de plus les avions à réaction d’une base aérienne venaient régulièrement survoler les lieux de tournage. Une deuxième tentative échoue en 2008 à cause de la grave maladie de l’acteur John Hurt, une troisième, en 2016, échoue faute de réunir le budget nécessaire. Ce tournage ne sera finalisé qu’en 2018 pour Cannes.

Posté par CINELOVER à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

OLIVIER ASSAYAS

 

Olivier Assayas

(1955). Il est né à Paris. Son père est un écrivain scénariste connu sous le pseudonyme de Jacques Rémy et sa mère est styliste chez Hermès. Il a fait des études supérieures de Lettres Modernes. Il débute comme graphiste puis écrit dans des revues comme Métal Hurlant, les Cahiers du cinéma et Rock & Folk, il est « Fan » de films de Kung-Fu et ira voir sur place à Hong-Kong les jeunes réalisateurs de l’époque. Il commence comme assistant réalisateur et scénariste avant de devenir réalisateur de courts-métrages avant de tourner : Désordre en 1986 avec Lucas Belvaux, un groupe de jeunes tue accidentellement un commerçant au cours d’un vol. On lui doit trente cinq scénarios et il a réalisé une vingtaine de films et une dizaine pour la TV. On lui doit en particulier : Paris s’éveille qui aura le prix Jean Vigo en 1992, Une nouvelle vie, L’eau froide, Fin août ou début septembre, Les destinées sentimentales, Clean, l’Heure d’été, Sils Maria qui aura le prix Louis Deluc en 2014 ainsi que les « Césars » du meilleur réalisateur et du meilleur scénario, E-book à venir en 2018. Plus de la moitié de ses films n’ont pas atteint les 100.000 spectateurs. Il a été membre du jury à cannes en 2011. Il a aussi écrit plusieurs livres sur le cinéma.

Posté par CINELOVER à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :