Laurent Tuel

(1966). Il est né à Nantes. Il débute dans le cinéma par un court-métrage : Céleste avec Pierre Clémenti en 1991, suivi de deux autres en 1992 et 1995, puis il tourne son premier long-métrage : Le rocher d’Acapulco en 1996, une jeune fille voulant devenir chanteuse tombe sous la coupe d’un souteneur, ce premier film est très bien reçu par la critique, Un jeu d’enfants avec Karine Viard et Charles Berling un film d’horreur fantastique sera un échec public, Jean-Philippe avec Fabrice Luchini et Johnny Hallyday, un film curieux où un fan du chanteur se retrouve dans un monde parallèle et devient une vedette de cinéma, le film a eu un beau succès, Le premier cercle avec Jean Reno et Gaspard Ulliel, un bon polar avec un clan de braqueurs arméniens, La grande boucle avec Clovis Cornillac les péripéties d’un « accro » au tour de France, ce sera un échec critique et public surtout à cause des nombreuses incohérences du scénario, Le combat ordinaire, adaptation d’une BD de Manu Larcenet avec Nicolas Duvauchelle, l’accueil est mitigé chez les spectateurs et les critiques également. Il est aussi scénariste et travaille pour la TV en particulier pour la série "Speakerine".