Tony Gilroy

 

(1956). Il est né à New York. Ses parents sont tous deux scénaristes, il baigne donc dans le métier dés son enfance. Son père a été lauréat du prix Pulitzer. C’est un scénariste de haut niveau, on lui doit à ce titre : Dolorès Clairborne, L’associé du diable, Piégé, L’échange  et surtout la série des « Jason Bourne » : La mémoire dans la peau, La mort dans la peau et la vengeance dans la peau, Jeux de pouvoir, La grande muraille, Rogue one-A star wars story et Opération Beyrouth. Il a réalisé peu de films : Le premier en 2007 : Michael Clayton, un excellent thriller juridique avec George Clooney et Tilda Swinton, Duplicity avec Julia Roberts et Clive Owen, deux anciens agents de la CIA reconvertis dans l’espionnage industriel s’aiment mais s’affrontent, Jason Bourne-L’héritage avec Jeremy Renner et Edward Norton, une série parallèle à celle de Jason Bourne, moins percutante, mais très intéressante.