Régis Wargnier

 

Régis, Marie, Hubert Wargnier (1948). Il est né à Metz. Il a fait des études de Lettres Classiques avec une maîtrise de grec à Paris. Il commence par ouvrir un studio de photographie avant de faire un stage avec Chabrol et de devenir son assistant. Il sera assistant réalisateur de 19773 à 1984 avant de tourner son premier film en 1986 : La femme de ma vie avec Birkin et Trintignant, un violoniste sombre dans l’alcoolisme, sauvé par un ami, il risque de rechuter à cause de la jalousie de sa femme, il obtiendra le « César » de la meilleure première œuvre pour ce film, Je suis le seigneur du château avec Jean Rochefort et Dominique Blanc, un drame sur la rivalité de deux enfants d’un couple recomposé après le décès d’un conjoint, Indochine, avec Catherine Deneuve, Jean Yanne et Vincent Pérez, un drame d’amour se déroulant pendant la guerre d’Indochine, il aura l’ »Oscar » du meilleur film étranger, Une femme française avec Emmanuelle Béart et Daniel Auteuil, une femme volage mariée à un militaire fait prisonnier, Est-Ouest avec Sandrine Bonnaire, un couple de russes immigrés retournent en URSS, Man to man avec Kristin Scott Thomas et Ralph Fiennes, un anthropologue capture 2 pygmées et les ramènent en Angleterre pour les exhiber, Part vite et reviens tard avec José Garcia et Marie Gillain, un polar fantastique, La ligne droite avec Rachida Brakni, une taularde libérée de prison, aide un coureur aveugle, Le temps des aveux, avec Raphaël Personnaz et Olivier Gourmet, l’histoire terrible des atrocités des Khmers rouges au Cambodge. Il a aussi tourné pour la TV.

Il a fait l’acteur dans 3 films. Il a été membre du jury à Cannes en 2002. Il est membre de l’Académie des Beaux-Arts. Il a soutenu Emmanuel Macron lors des dernières élections présidentielles.