Radio philips

Ce médium a longtemps été le favori des Français. On connaît son importance lors de la dernière guerre mondiale,rappelons que Pierre Dac a été un des principaux animateur de Radio Londres et sa réponse à Philippe Henriot le speaker de la radio collaboratrice « Radio Paris » est  restée célèbre.

Elle est rentrée assez tard chez les gens modestes, je me souviens de notre premier poste à lampes, un Philips, acheté vers 1955, il avait coûté à mon père environ 3 mois de salaire (Il fonctionne encore bien)! L’antenne était un grand ressort tendu à travers toute la pièce. Le nombre de stations était déjà très grand ,mais les plus écoutées étaient Radio Luxembourg ,et la Radio Nationale.Les jeux et les feuilletons font fureur.Les plus célèbres jeux étaient « Quitte ou double » ,encore connu de nos jours», dans cette émission de Radio Luxembourg, le candidat pouvait garder son gain et s’en aller ou doubler ce gain mais au risque de tout perdre s’il tentait la question suivante. Un des gagnants les plus célèbres a été l’abbé Pierre avec 512.000AF (800 euros) en 1952. Le record a été de 32.768.000F (55.000euros). Un autre était 100 francs par seconde animé par monsieur Champagne, le concurrent gagnait 100 AF toutes les secondes en répondant à des questions ,mais il pouvait être éliminé à tout instant par un « événement extérieur » inconnu de lui et qu’un reporter situé en ville était chargé de contrôler(Par exemple le passage d’une voiture blanche devant une statue précise !),le suspense était entretenu avec beaucoup de science.Les feuilletons étaient aussi très prisés,le plus célèbre étant la famille Duraton en diffusion quotidienne(avec Jean Carmet), il y avait aussi « Zappy Max » et ses démêlées avec un criminel nommé « Le tonneau ».Un jeune garçon ,nommé Rodolphe a aussi été le héros d’un long feuilleton avec l’animateur Marcel Fort ,Il y avait aussi le « Tribunal Boldo Florine » où le lampiste Le Guignon était systématiquement condamné sans raison valable,Raymond Souplex et Jeanne Sourza ont eu leur heure de gloire avec « Sur le banc » une histoire de clochards sympathiques. Il y avait aussi « L’inspecteur Vitos », une série policière du Samedi soir qui a duré très longtemps. Enfin il y a eu « Signé Furax » qui s’est installé sur Europe N °1, après un passage sur la Radio Nationale, et, là, c’était la folie, la France entière était captivée par ce feuilleton de Pierre Dac et Francis Blanche qui reste encore de nos jours un cas d’école.

Sur la Radio Nationale, chaque soirée était thématique, théâtre, chansonniers, policier, le masque et la plume, etc…

Dans les années 60, la radio va considérablement évoluer sous l'impulsion de "Europe N°1" qui lui donne un ton neuf. Le feuilleton "Signé Furax", sur cette station, sera d'ailleurs une réussite totale, songez qu'un Président du conseil (L'équivalent de notre premier ministre actuel), annonce à la tribune de l'Assemblée Nationale, qu’il doit rentrer chez lui pour écouter la suite du feuilleton! L'humour aura d'ailleurs une grande place à la radio avec des pointures comme Jean Yanne (Qui passera dans les 3 grandes radios) et Jacques Martin. Après Furax, Francis Blanche sera une vedette incontournable avec ses canulars téléphoniques hilarants (Il existe des disques, dont un avec la formidable histoire du dépanneur d'ouvre boîte). Il fera également un sketch fabuleux avec Pierre Dac "Le sahr Rabindrana Duval". Ses émissions avaient des titres loufoques du genre"Les kangourous n'ont pas d'arêtes" ,ou "Qu'est ce qu'on peut faire un dimanche matin avec un temps pareil, tiens ,mets donc la radio, au moins y'a d'la musique"!

Les jeux de midi sont aussi très prisés avec Pierre Belmarre et les frères Rouland, Jacques et Jean Paul.

Il y a aussi des jeux publicitaires: Bartisol, un apéritif, offre une prime pour chaque capsule détenue par une personne choisie au hasard dans la rue et qui aura identifié "L'homme des voeux Bartisol, les gens avaient tous des capsules dans leur poche! Un autre jeu, dont j'ai oublié le "sponsor" consistait à compter les secondes, sans regarder de montre, si ce comptage correspondait à celui de la montre du reporter, la personne se voyait remettre une belle somme d'argent.

La radio Nationale aura aussi ses incontournables vedettes, telles que José Arthur, Gérard Sire ou Claude Villers (Marche ou rêve, le tribunal des flagrants délires...), il y a aussi les émissions vedettes comme "Le jeu des mille francs»,"Le masque et la plume" et l'excellente "Oreille en coin", qui durait toute la journée du dimanche.

Du côté musique, il y aura l'inoubliable "Salut les copains", émission où se succéderont, sous la houlette de Daniel Filipacchi, toutes les vedettes de l'époque:Sylvie, Françoise, Johnny, Richard Anthony, etc...

Anecdote: il y a eu un essais de radio stéréophonique dans les années 66/67 entre RTL et Europe N°1 ,ou ,pour un soir seulement, le même programme a été diffusé sur les 2 stations simultanément. Cette opération n'a jamais été renouvelée.

 Un événement va bouleverser le paysage radiophonique, c’est l’apparition de la bande FM, avec toutes ses radios locales et nouvelles. Les radios thématiques se multiplient, pour les plus jeunes, pour les moins jeunes ; les religions, les groupes sociaux ou ethniques ont leur radio. C’est la fin des grandes radios généralistes, déjà bien touchées par la télévision. Les animateurs sont contents quand leur public atteint 1 million d’auditeurs, à la télévision, les audiences de 10 millions de téléspectateurs sont fréquentes. RTL « La radio la plus écoutée de France » a des pics à 1.500.000 auditeurs au temps de sa splendeur c’était 10.000.000 (Une émission avait d’ailleurs pour titre : DMA soit Dix Millions d’Auditeurs !) et la population est passée de 45.000.000 à 65.000.000 d’habitants.

Petit additif

 Le jeu des 1.000 euros (Au départ 100.000AF) qui a connu un grand nombre d’animateurs : Henri Kubnick (le premier), Roger Lanzac, Lucien Jeunesse, Louis Bozon en particulier, elle a vécu de nombreux avatars et, en particulier, elle a tourné avec le cirque Pinder, à l’époque, pour y participer, il fallait trouver une enveloppe cachée dans la ville où était le cirque, une énigme permettait de découvrir cette cachette. Le jeu a perdu de son suspense avec l’addition de questions de rattrapage et les aides de l’animateur (ce qui était totalement exclu au début). Il a été supprimé pendant un temps très court car la réaction des auditeurs a été violente.

Pierre Bellemare et les frères Rouland (Jacques et Jean-Paul) ont aussi été les animateurs des jeux de midi sur Europe 1. Avec, en particulier, un jeu : « La Chose » où les auditeurs devaient découvrir « une chose » dont on ne savait absolument rien et qui se dévoilait au fur et à mesure des questions d’auditeurs. Je me souviens d’une « Chose » qui était un panier en osier que mettait sur lui un chasseur de python et qui avait pour but de craquer quand le serpent l’entourait et croyait ainsi avoir broyé les os de sa victime !!!

Les émissions à "micro caché":

La plus célèbre était : « L’homme des vœux Bartissol », patronnée par un apéritif : Bartissol. Celui qui avait la chance de rencontrer le reporter qui lui racontait une histoire abracadabrante (Jacques Legras), qui lui disait la formule magique : « Vous êtes l’homme des vœux Bartissol » et avait sur lui des capsules de cet apéritif gagnait autant de fois 10.000AF (15 euros) qu’il avait de capsules à présenter !

Une variante a été l’émission : « Gardez le sourire » sur Europe1, toujours avec Jacques Legras qui posait des questions volontairement ambiguës ou loufoques et son interlocuteur devait, pour gagner « Garder le sourire ». Il est un jour entré dans une quincaillerie pour demander à la patronne si elle avait un petit tamis !

Un autre jeu qui a fait les beaux jours de RTL c’était la valise RTL. Il y a eu une période où Michel Drucker se promenait de ville en ville pour vous faire gagner le montant de la valise pour le peu que vous ayez noté le montant de celle-ci cité à l’antenne. De nombreuses anecdotes sont liées à cette émission et repassent dans les bêtisiers comme cette fois où Michel Drucker avait demandé à un petit garçon de téléphoner à sa maman pour savoir si elle connaissait le montant de la valise, la brave dame pensant que son fils avait à faire avec un pédophile lui disait de se sauver au plus vite !

QUELQUES GRANDES VOIX RESTEES CELEBRES

  La première qui me vient à l’esprit est Geneviève Tabouis, elle avait une chronique hebdomadaire le dimanche sur Radio Luxembourg : « Les dernières nouvelles de demain » qui commençait invariablement par : Attendez-vous à savoir que… et elle énonçait des faits politiques ou sociétaux à venir, on dirait maintenant des « Scoops » qu’elle obtenait grâce à ses nombreuses relations politiques et humaines.

 La mère Denis célèbre pour ses pubs pour la firme de machine à laver« Vedette », machine qu’elle ne voudra jamais posséder !

 Jean Nohain dit Jaboune qui a animé de nombreux jeux radiophoniques sur Radio Luxembourg dont la célèbre : « reine d’un jour ».

 Jean-Louis Bory et Georges Charensol le duo infernal du »Masque et la plume l’un prenant systématiquement le contre-pied de l’autre avec un immense talent.

 Albert Simon : Le monsieur météo d’Europe N°1, avec sa célèbre voix voilée et son accent, il a été le chouchou de tous les animateurs et journalistes de la station.