Jean Becker

(1933). Il est né à Paris, c’est le fils du réalisateur Jacques Becker et il débute dans le métier avec son père dans : Touchez pas au grisbi, il sera encore assistant avec son père dans : Le trou, Ali Baba et les 40 voleurs et les amants de Montparnasse,  il travaillera aussi avec Henri Verneuil dans : Le grand chef. Il réalise en 1961 : Un nommé La Rocca avec JP Belmondo et Pierre Vaneck, un polar qui se situe juste à la fin de la 2° guerre mondiale, il tourne à nouveau avec Belmondo dans : Échappement libre avec Jean Seberg, un polar bien reçu par le public, viendront : Pas de caviar pour tante Olga une comédie avec Pierre Brasseur et Francis Blanche, Tendre voyou, où il tourne de nouveau avec Belmondo et aussi Marielle et Noiret, après cela il cesse de tourner pour le cinéma pendant plus de 16 ans, quand il revient, il change radicalement de genre pour tourner un drame de la vengeance : L’été meurtrier (Film qui obtiendra 4 « Césars »), avec Isabelle Adjani, Alain Souchon et Suzanne Flon, le film fera plus de 5.000.000 d’entrées, il fait ensuite une nouvelle « pause » de 12 ans avant de tourner : Elisa avec Depardieu, Vanessa Paradis et Clotilde Coureau, un autre drame sur la vengeance, Il tourne ensuite : Les enfants du Marais avec Jacques Villeret et Jacques Gamblin, l’histoire de 2 « Loosers » sympathiques, Un crime au Paradis, un remake de « La poison » avec Villeret et Balasko (L’original était avec Michel Simon), Effroyables Jardins avec Villeret et Dussolier, un drame qui a son origine dans la 2° guerre mondiale, Dialogue avec mon jardinier une comédie dramatique pleine de tendresse avec Auteuil et Darroussin, Deux jours à tuer, un drame familial avec Albert Dupontel, La tête en friche avec Depardieu et Gisèle Casadesus, un brave homme illettré est pris en charge par un vieille dame très instruite qui lui donne le goût du savoir, Bienvenue parmi nous avec Miou-Miou et Patrick Chesnais, un homme dépressif retrouve le goût de vivre grâce à une rencontre fortuite, Bon rétablissement avec Gérard Lanvin, un homme misanthrope et bougon  est victime d’un accident et doit subir la vie agitée d’un hôpital, Le collier rouge (2018) avec François Cluzet et Nicolas Duvauchelle, une enquête sur un héros de la première guerre mis en prison pour une raison mystérieuse. Tous ses films ont eu un beau succès public sauf : Bienvenue parmi nous et dans une moindre mesure : Bon rétablissement. Il a aussi réalisé des centaines de spots publicitaires. Ses films sont très souvent des adaptations de romans. C’est un excellent réalisateur, il est aussi scénariste.