Milos Forman

 

(1932-2018). Il est né en Tchécoslovaquie. Ses parents sont déportés et meurent dans des camps d’extermination : Auschwitz pour sa mère et Buchenwald pour son père qui était un résistant tchèque. Il fait des études de cinéma puis travaille pour la TV et devient assistant avant de réaliser des courts-métrages. Son premier long-métrage est sorti en 1963 : L’as de pique  raconte les premiers émois d’un « ado » timide, il tourne ensuite Les amours d’une blonde une histoire d’amour entre une ouvrière et un militaire puis : Au feu les pompiers, une embrouille dans le milieu des soldats du feu, ce film sera très mal reçu par les autorités de son pays, ces 3 films sont tournés en Tchécoslovaquie, en 1968, chassé par la répression du printemps de Prague, il se réfugie à Paris où il négocie son passage aux USA pour continuer de tourner. Son premier film étasunien sera : Taking off qui raconte la fugue d’une jeune fille. En 1975, il signe son chef d’œuvre : Vol au-dessus d’un nid de coucou ave Jack Nicholson et Will Sampson (Le géant indien), un film terrifiant sur l’univers psychiatrique avec une infirmière sadique et bornée, ce film obtiendra 5 « Oscars ». vient ensuite : Hair l’adaptation de la comédie musicale qui sera un énorme succès, Ragtime, un pianiste noir est victime de blancs jaloux de sa réussite, Amadeus le film aux 8 « Oscars » sera un très beau succès, Valmont, une adaptation des « Liaisons dangereuses » avec Colin Firth et Annette Bening qui sera un très gros échec, Larry Flint avec Woody Harrelson et Edward Norton, la vie d’un personnage cynique et scandaleux, Man on the moon, la vie du comique américain Andy Kaufman avec Jim Carrey et Dany De Vito, Les fantômes de Goya, la vie romancée du peintre et une histoire de l’inquisition en Espagne avec Javier Bardem et Natalie Portman, il a tourné, en 2009, un film tchèque resté inédit en France.

Il a scénarisé une quinzaine de films et a été acteur à plusieurs reprises.

Il est devenu américain en 1978.

Il a obtenu une montagne de récompenses dont : Grand prix du jury à Cannes en  1971 pour Taking Off, « César » en 1977 pour vol au-dessus d’un nid de coucou en 1985 pour Hair  et en 1985 pour Amadeus.

Il a été membre du jury de Cannes en 1972 et président en 1985.