William Bendix

 

(1906-1964). Il est né à New York. Il est de la famille du compositeur Mendelssohn. Son père est musicien qui a participé à la guerre hispano-américaine en 1898. Il fait une apparition à 5 ans dans un film muet où joue son père. A 15 ans il est « Bat boy » dans l’équipe des Yankee. Il est d’abord épicier, mais la dépression ruine son commerce et il se lance dans le théâtre, puis devient acteur de TV et de cinéma. Il sera un excellent second rôle très prisé par le public de son époque. Son premier film date de 1940 : Une femme dangereuse. On peut le voir dans : La clé de verre, Au pays du rythme, Le dahlia bleu, (un polar classique avec Alan Ladd et Veronika Lake) Ça commence à Vera Cruz (Un trés bon thriller de Don Siegel avec Robert Mitchum et Jane Greer), Barbe noire le pirate, L’enfer du Pacifique, Lifeboat, Trois filles à marier, Furie sur le Nouveau Mexique en 1964 est son dernier film. C’est un homme très costaud qui sera aussi à l’aise dans le drame que dans la comédie.