Alain Cavalier

Alain Fraissé (1931). Il est né à Vendôme dans le Loir-et-Cher. Il fait des études d’histoire puis intègre l’IDHEC. Il devient ensuite assistant de Louis Malle puis d’Édouard Molinaro. Il tourne d’abord un court-métrage : Un américain en 1958 puis son premier film en 1961 : Le combat dans l’île avec Romy Schneider et Trintignant puis l’Insoumis en 1964 avec Alain Delon et Léa Massari, ces 2 films centrés sur la guerre d’Algérie ne trouvent pas leur public. Il réalise alors un film de braquage : Mise à sac, film original puisqu’il s’agit de dévaliser une petite ville avec Michel Constantin et Daniel Ivernel, puis : La chamade avec Deneuve et Piccoli. Après ce film il reste 8 ans sans tourner de longs-métrages. Il revient en 1976 avec : Le plein de super un road movie, il reste à nouveau 3 ans sans tourner de longs-métrages, son film suivant en 1979 est : Ce répondeur ne prend pas de messages, puis : Martin et Léa avec un vrai couple à l’écran, Un étrange voyage avec Jean Rochefort, nouvel arrêt de 5 ans avant de tourner : Thérèse en 1986, La vie de Sainte Thérèse de Lisieux, Libera me, René, la vie d’un comédien qui pèse 150kg et décide de perdre son surpoids, Pater avec Vincent Lindon. Il est aussi scénariste.Il a aussi réalisé de nombreux documentaires, certains liés à sa vie privée comme Irène d’autre à son métier comme : Le filmeur. C’est un cinéaste totalement atypique par sa manière de filmer et par les choix de ses sujets. Il a obtenu le prix spécial du jury en 1986 pour Thérèse, ainsi que le « César » du meilleur film, du meilleur scénario et du meilleur réalisateur.