Ingmar Bergman

Ernst Ingmar Bergman (1918-2007). Il est né en Suède. Son père est pasteur luthérien qui élèvera ses enfants d’une main de fer, son père deviendra le chapelain du roi de Suède. Il est en conflit avec sa mère et passera ses meilleurs moments avec sa grand-mère qui lui fera découvrir le cinéma qui deviendra très tôt une passion pour lui. Il fait des études d’histoire et de littérature et commence à écrire pour le théâtre. En 1943, il épouse une danseuse et il est parallèlement employé par une firme cinématographique suédoise comme scénariste. En 1945, il se remarie et devient directeur de théâtre. Il réalise son premier film en 1946 : Crise, il vient à Paris avec une critique avec laquelle il a une liaison et découvre notre capitale avant de rentrer en Suède où il mettra en scène, au théâtre, le Misanthrope de Molière. Il se remarie avec l’auteure du roman : Attente de femmes, dont il a tiré un film, mais il a en même temps une liaison avec la danseuse vedette de son film : Un été avec Monika. Il se remarie à nouveau avec une pianiste, mais il a de nouveau une liaison avec Liv Ullmann qu’il fera tourner dans : Persona. Il épouse enfin une pianiste en 1971, elle restera sa compagne jusqu’à son décès en 1995. Sa vie sentimentale a donc été très dense, il a eu 9 enfants. Au cinéma, il sera mondialement connu grâce à son célèbre film : Le septième sceau. Il est, au Panthéon des réalisateurs, un des plus grands cinéastes de tous les temps, il a reçu une quantité phénoménale de récompenses : Prix de la meilleure humeur poétique à Cannes en 1955 pour : Sourires d’une nuit d’été, Prix spécial du jury à Cannes en 1956 pour : Le septième sceau, Ours d’or à Berlin en 1957 et Golden globe du meilleur film étranger pour : Les fraises sauvages, Prix de la mise en scène à Cannes en 1958 pour : Au seuil de la vie, Oscar du meilleur film étranger en 1961 pour : La source, Lion d’or à Venise en 1971 pour sa carrière, Grand prix technique à Cannes en 1972 pour : Cris et chuchotements, César du meilleur film étranger en 1982 pour : Fanny et Alexandre. Palme des Palmes à Cannes en 1997, Prix du jury œcuménique à Cannes en 1998. Il a tourné prés de 40 films pour le cinéma et une trentaine pour la TV. Après Fanny et Alexandre en 1982, qui est son dernier film, il a uniquement tourné pour la TV. Il a signé plus de 70 scénarios. Il a été assistant sur un seul film en 1944. De sa filmographie on peut citer : Sourires d’une nuit d’été Les fraises sauvages, Au seuil de la vie,  La source, A travers le miroir, Les communiants, Persona, L’heure du loup, La honte, Une passion, Le lien, Cris et chuchotements, Face à face, L’œil du serpent, Sonate d’automne et Fanny et Alexandre. Ses interprètes favoris ont été : Liv Ullmann (10 films), Max von Sydow, Ingrid Thulin, Bibi Anderson (13 films), Erland Josephson (14 films) et Gunnar Björnstrand. Il a eu en parallèle une immense carrière théâtrale. Il parle parfaitement le français et considère Jean Pierre Melville et François Truffaut comme ses réalisateurs français préférés. Il avait beaucoup d’admiration pour Billy Wilder, Fellini et Kurosawa. Depuis 2015, il y a un billet de banque avec son effigie en Suède. Il n’a pas de parenté avec Ingrid Bergman, mais a été marié à une autre Ingrid Bergman qui a joué dans Sonate d’automne et Fanny et Alexandre.

En 1976, il a été inculpé pour fraude fiscale avant d’être blanchi, il quittera la Suède par dépit pour venir à Paris puis en Allemagne où il restera 9 années avant de retourner dans son pays.