Jacques Besnard

(1929-2013). Il est né au Petit-Quevilly en Seine Maritime. Il débute dans le métier comme acteur en 1955 où il tourne dans trois films (Série noire, Du rififi chez les hommes et Chantage), puis il devient assistant réalisateur sur une quinzaine de films (Comme un cheveu sur la soupe, Les mystères de Paris, Fantômas, OSS 117, Rabbi Jacob…) et le restera jusqu’en 1974, après avoir réalisé ses premier films. Il tourne son premier film en 1966 : Le grand restaurant avec De Funès et Bernard Blier, qui sera un gros succès populaire, puis : Estouffade à la Caraïbe avec Frederic Stafford, Jean Seberg et Serge Gainsbourg Le fou du labo 4 avec Lefèvre, Blier et Pierre Brasseur, La belle affaire avec Serrault, Galabru et Rosy Varte C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule avec Blier,Serrault, Lefèvre et Tsilla Shelton, Si tu n’en veux pas comédie pornographique tournée sous un pseudo (Jacques Treyens), La situation est grave mais pas désespérée avec Serrault, Lefèvre et Maria Pacôme, Le jour de gloire avec Jean Lefèvre, Pierre Tornade et Darry Cowl, Général nous voilà avec Darry Cowl, Henri Guybet et Pierre Tornade, Te marre pas c’est pour rire avec Galabru, Marthe Mercadier et Aldo Maccione est son dernier film en 1982, il ne travaillera ensuite que pour la TV. Il cesse toute activité en 1994.

Son fils Éric Besnard est aussi dans le milieu du cinéma, il est réalisateur et scénariste (Ca$h avec Jean Dujardin)

Lui aussi a surfé sur la vague comique des années 70 avec tous les comiques de l’époque.