Knock

Jouvet

 

 

Guy André Lefranc (1919-1994). Il est né à Paris. Il débute comme assistant réalisateur en 1945, il le sera sur une douzaine de films (Monsieur Vincent, Le journal d’un curé de campagne, Le caporal épinglé…). Il réalise son premier film en 1951 : Knock avec Louis Jouvet, Yves Deniaud et Pierre Renoir, une très bonne adaptation de la pièce de Jules Romain, suivront une vingtaine de films : Une histoire d’amour avec Jouvet, Gélin et Dany Robin, L’homme de ma vie avec Jeanne Moreau, Jane Marken et Madeleine Robinson, Elle et moi avec François Perier et Dany Robin et Audiard au scénario et aux dialogues, Capitaine Pantoufle avec François Perier et Marthe Mercadier, Le fil à la patte avec Noël-Noël, Suzy Delair et Bourvil d’après Feydeau, Chantage  avec Pellegrin et Magali Noël, La bande à papa avec Fernand Raynaud, de Funès et Roquevert, Fernand cow-boy avec Fernand Raynaud et Roquevert, La moucharde avec Dany Carrel et Pierre Vaneck,  Suivez-moi jeune homme Dany Robin et Daniel Gélin, Cause toujours mon lapin avec Eddie Constantine et Claudine Coster, Conduite à gauche avec Marcel Amont et Dany Robin, Laissez tirer les tireurs avec Eddie Constantine, Les malabars sont au parfum avec Francis Blanche et Darry Cowl, Sale temps pour les mouches un San-antonio avec Gérard Barray, Jean Richard, et paul Preboist Salut Berthe avec Fernand Raynaud et Darry Cowl, Béru et ces dames un autre San-antonio mieux ficelé que le premier avec les mêmes acteurs, L’auvergnat et l’autobus avec Fernand Raynaud et Julien Guiomar, Et qu’ça saute en 1970 avec Henri Salvador et Paul Preboist est son dernier film pour le cinéma, il a ensuite travaillé pour des séries TV. Ses premiers films étaient de qualité, ceux avec Fernand Raynaud (Formidable comique de music-hall) sont médiocres, les autres ne sont pas désagréables, mais aussi vite regardés aussi vite oubliés. Il a surfé sur la vague comique 60/70.

HommeChantage

Moucharde