Jacques Rouffio

 

(1928-2016). Il est né à Marseille. Il débute dans le métier comme assistant de réalisateurs confirmés comme : Jean Delannoy, Gilles Grangier, J.P. Mocky ou Bernard Borderie et cela pendant une dizaine d’années pour bien apprendre le métier. Il se lance dans la réalisation en tournant : L’horizon en 1967, c’est l’histoire d’un soldat blessé de la grande guerre (Jacques Perrin) amoureux d’une veuve de guerre (Macha Méril) qui le pousse à déserter, ce film est mal accueilli et Rouffio reste prés de 10 ans sans tourner puis il réalise : 7 morts sur ordonnance une critique du monde médical avec Depardieu et Piccoli, Violette et François une comédie dramatique avec Dutronc et Adjani, Le sucre, une fable cynique sur la spéculation avec Depardieu et Carmet, La passante du Sans-Souci un film sur la chasse aux nazis avec Romy Schneider dont ce sera le dernier film, Mon beau-frère a tué ma sœur une comédie avec Serrault, Piccoli et Juliette Binoche, qui ne sera pas un succès, L’état de grâce avec Nicole Garcia et Sami Frey qui n’aura pas non plus de succès, L’orchestre rouge en 1989 avec Claude Brasseur sera un nouvel échec, il décide alors de cesser de tourner pour le cinéma et se consacre à la TV.