Atom Egoyan

(1960). Il est né au Caire de parents arméniens qui sont commerçants, en 1962, ils émigrent au Canada et deviennent peintres, Atom obtiendra la nationalité canadienne. Il doit son prénom à la construction du premier réacteur atomique construit par l’Egypte ! Il fait ses études de relations internationales à l’Université de Toronto. Il est passionné de théâtre et de cinéma, cela le pousse à tourner ses premiers courts-métrages sans aucune formation préalable, il travaille aussi pour la TV.  C’est aussi un bon guitariste, sa sœur est  une pianiste de concert. Sa femme est actrice et il la fait souvent tourner dans ses films. Il tourne son premier long-métrage en 1984 : Next of Kin et c’est là qu’il rencontre son épouse. Il a réalisé une quinzaine de films et 25 scénarios, il a aussi été acteur de passage dans 8 films. On lui doit en particulier: Calendar consacré à ses liens avec l’Arménie, Exotica avec Bruce Greenwood, un film onirique sur la psychanalyse, De beaux lendemains une réflexion sur la mort et la douleur, Le voyage de Félicia un conte psychanalytique,  Ararat avec Charles Aznavour, un film sur le génocide arménien, La vérité nue avec Colin Firth et Kevin Bacon, un polar ténébreux qui se passe dans le milieu du show-biz, Adoration un film sur la recherche d’identité familiale, Chloé avec Julianne Moore et Liam Neeson, Les 3 crimes de West Menphis un polar gothic avec Coleen Firth et Reese Whitherspoon, Captives un film sur la disparition mystérieuse d’une femme, Remenber avec Christopher Plummer, un film sur la recherche de tortionnaires nazis.

Il a eu le prix de la critique internationale à Cannes en 1994, il a été membre du jury de Cannes en 1996 et a eu le Grand Prix du jury de Cannes en 1997 pour : De beaux lendemains.