Jacques Demy

 

Jacques Louis Raymond Marcel Demy (1931-1990). Il est né à Pontchâteau en Loire Atlantique, sa mère est coiffeuse et son père garagiste. Ses parents sont des fans de cinéma et de théâtre ce qui lui donne le goût de ces arts. Il ne peut faire les études qu’il souhaite, et suit, pendant ses temps libres les Beaux-Arts de Nantes, mais à ses 18 ans, il est aidé par Christian-Jaque pour entre dans l’école du cinéma et de la photo à Paris, sorti diplôme, il effectue alors son service militaire. A sa libération, il travaille dans la publicité, l’animation et les documentaires (Il tournera le film du mariage de Rainier et Grâce Kelly). Il devient ensuite assistant réalisateur et parvient à tourner son premier film, à budget réduit, donc en noir et blanc en 1961 : Lola avec Anouk Aimé et pour la première, mais pas la dernière fois une musique de Michel Legrand, il obtiendra, pour ce film, le Prix de l’Académie du cinéma. En 1962, il épouse Agnès Varda qui restera sa compagne pour la vie. Son cinéma allie la nouvelle vague et le cinéma américain. On lui doit une douzaine de films : La baie des anges, un film sur l’enfer du jeu avec Jeanne moreau, Les parapluies de Cherbourg avec Deneuve en 1963 qui aura la Palme d’Or à Cannes en 1964, Les demoiselles de Rochefort avec Deneuve, Chakiris et Françoise Dorléac, Model shop avec Anouk Aimé et réalisé aux USA, Peau d’âne un conte onirique avec Catherine Deneuve, Jean Marais et Jacques Perrin, Le joueur de flûte un autre conte réalisé en Angleterre, L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune avec Deneuve et Mastroiani qui est en état de grossesse ! Lady Oscar l’histoire d’une femme soldat pendant la révolution, Une chambre en ville avec Piccoli, Danielle Darrieux, Dominique Sanda et Richard Berry, Parking avec Francis Huster, encore un conte sur la base du mythe d’Orphée, Trois place pour le 26 qui raconte la vie de Montand qui chante et qui danse et avec Mathilda May, qui aura le prix du meilleur film par le syndicat de la critique du cinéma ce sera son dernier film en1988. Dans beaucoup de se films, le père est absent ou insignifiant et la fin est rarement heureuse. Model shop, Le joueur de flûte, Lady Oscar,  et dans une moindre mesure : Une chambre en ville, Parking, L’événement le plus important, Trois places pour le 26, n’ont pas trouvé leur public et ont fait un nombre d’entrées décevant. Il a souvent eu recours à Michel Legrand pour ses musiques. Il a été acteur dans cinq films et a scénarisé une vingtaine de films.

Il a été membre du jury de Cannes en 1977