Jim Jarmusch

(1953). Il est né dans l’Ohio. Son père est un homme d’affaire et sa mère est critique cinématographique. Il est initié dés sa petite enfance au cinéma par sa mère et fait des études de littérature puis après un séjour à Paris, il fait des études de cinéma à New York, son film de sortie : Permanent vacation, annonce la teneur future de se films : ascétisme, monde décalé, marginaux. Il devient, ensuite, assistant réalisateur avec Wim Wenders et Nicholas Ray (qui était son professeur). Il travaille aussi comme ingénieur du son, co-scénariste, assistant de production et directeur de la photographie. Il est aussi acteur. Son premier film : Stranger than paradise, un film en noir et blanc sur l’errance de 2 jeunes en Amérique construit autour de la chanson : I put a spell on you de Screamin’Jay Hawkins reçoit la Caméra d’or à Cannes en 1984. Il scénarise tous ses films. Il est aussi musicien claviériste. Il tourne une série de documentaires, de clips et de  courts-métrages, l’un d’eux : Coffee and cigarettes,  aura la palme d’or à Cannes en 1993, ce court-métrage fait partie d’une série de onze épisodes qui deviendra un long-métrage en 2003. Il attache une énorme importance à la musique de ses films au point de faire tourner des musiciens comme Tom Waits et Iggy Pop dans ses films. Jusqu’en 2005, il n’a fait aucun film de studio. En général, il refuse le doublage de ses films qui doivent être sous-titrés. Il a l’habitude de voir ses films en salle en payant sa place, il ne souhaite plus, ensuite, les revoir à nouveau. Il est propriétaire de ses négatifs. Il a fondé la société « Les fils de Lee Marvin » avec des personnes qui ressemblent à l’acteur dont : John Lurie ou Tom Waits. On lui doit : Sous le coup de la loi, Mystery train : trois histoires liées à Elvis Presley, Une nuit sur terre qui raconte la vie de 5 chauffeurs de taxi avec Gena Rowland, Dead man un western onirique en N&B avec Johnny Depp, Ghost Dog, un film envoûtant magnifiquement interprété par Forest Whitaker en tueur à gages épris de l’esprit « Samouraï », avec des séquences surréalistes de dialogues entre deux hommes (Whitaker et Isaac de Bankolé) qui se parlent dans deux langues différentes sans se comprendre, mais…. ! Broken flowers avec Bill Murray, Sharon Stone et Jessica Lange, primé à Cannes et qui raconte la quête d’un homme à la recherche de ses 4 premiers amours, The limits of control un tueur à gages cherche à  accomplir une mystérieuse mission avec Isaac de Bankolé et Jean François Stevenin, Only lovers left alive un film « fantastique » différent avec Tilda Swinton, Paterson :

Jim Jarmusch

un film intimiste sur la vie quotidienne avec Golshifteh Farahani.