Marcel Pagnol

(1895-1974). Il est né à Aubagne. Son père est instituteur. Sa mère décède à 36 ans alors que lui n’a que 15 ans, ce sera pour lui une perte incommensurable. Il fait des études de lettres, devient professeur d’anglais et en parallèle, il écrit des livres. Mais il préfère abandonner son métier alors qu’il est professeur à Paris en 1927 pour se consacrer intégralement au théâtre. Il voit dans l’apparition du cinéma parlant un moyen de diffuser ses pièces à grande échelle et devient scénariste, il écrira prés de 100 scénarios ! Il est appelé sous les drapeaux en 1914 et sera réformé en 1915.  Comme réalisateur, il tournera une quinzaine de films. Son premier sera : Le gendre de monsieur Poirier en 1933, suivront : Jofroi avec Vincent Scotto, Angèle avec Fernandel et Orane Demasis, Cigalon, César avec Raimu, Orane Demazis et Pierre Fresnay, Topaze avec Arnaudy, Regain avec Orane Demazis et Fernandel, Le schpountz avec Fernandel, Orane Demazis et Charpin, La femme du boulanger avec Raimu, Ginette Leclerc et Charpin, Merlusse avec Henri Poupon, La fille du puisatier avec Raimu, Josette Day et Fernandel. Après guerre, il n’aura plus le même succès et finira par se consacrer uniquement à sa carrière littéraire. Il tournera encore : La belle minière avec Tino Rossi et Jacqueline Pagnol, Topaze (2° version) avec Fernandel et Jacqueline Pagnol, Manon des sources, Les lettres de mon moulin en 1954 avec Rellys et Fernand Sardou est son dernier film. Il a tourné un téléfilm en 1968 : Le curé de Cucugnan. Il n’a pas terminé le film : La prière aux étoiles avec Josette Day et Pierre Blanchar et la pellicule a été détruite.

Il a été le premier écrivain réalisateur élu à l’Académie Française en 1946.

 Il a été Président du jury à Cannes en 1955 puis membre du jury en 1957 en 1966.

 Il aura un « César » d’honneur pour sa carrière en 1981