Jean Marie Poiré

 

(1945). Il est né à Paris. Il est le fils d’un grand producteur français : Alain Poiré. Il commence sa vie professionnelle en étant photographe sous le pseudonyme de Antonin Berg, il est aussi chanteur de rock sous le pseudonyme de : Martin Dun de 1972 à 1974 dans le groupe : Les Frenchies, puis en solo. Il devient ensuite assistant réalisateur dans : Une femme en blanc se révolte d’Autant-Lara et dans : Oscar de Molinaro, puis devient scénariste pour Audiard, Lautner, Robert Lamoureux, Molinaro et pour ses propres films. Il tourne son premier film : Les petits câlins en 1978, ce film ne séduit difficilement le public (480.000 entrées), il récidive avec : Retour en force en 1979 (450.000 entrées), un polar sans grand succès public, mais il a rencontré Josiane Balasko qui va l’introduire dans la bande du Splendid et son troisième film : Les hommes préfèrent les grosses (1.900.000 entrées) contribue à  le faire connaître, le suivant : Le père Noël est une ordure sera un beau succès (1.400.000 entrées) et deviendra un film culte tout comme le suivant : Papy fait de la résistance (4.100.000 entrées). Suivront : Twist again à Moscou, Mes meilleurs copains (boudé du public), Opération Corned beef, puis, le suivant : Les visiteurs sera un énorme succès (13.700.000 d’entrées), Les anges gardiens sera aussi un succès (5.800.000 entrées), Les visiteurs 2 fera aussi un beau succès, mais moins ample que le premier (8.000.000 entrées), Les visiteurs en Amérique sera beaucoup plus décevant (1.200.000 entrées), fâché avec Gaumont, qui a refusé sa participation à ce film, il le tournera sous le pseudonyme de Jean-Marie Gaubert,  Ma femme s’appelle Maurice est un demi-succès public (710.000 entrées), Les visiteurs 3, très attendu, décevra son public et la critique (2.100.000 entrées) , c’est son dernier film tourné en 2016.

Il a fait quelques caméos dans ses films.